kwamama 6

Le Rwanda a des nouvelles stratégies pour rapatrier les accués du genocide qui sont sur le territoire Africain

0

Le gouvernement rwandais continue de rapatrier les rwandais en éxil accuses du genocide perpetré contre les Tutsis en mai 1994. Seulement il n’est pas facile parcequ’il ya des pays qui ne veulent les extrader bien qu’ils sur leurs territoires et bien connus.

Selon les dernières statistiques, les pays africains viennent en premier lieu de donner réfuge les rwandais présumés du crime, mais il n’est pas facile au gouvernement rwandais de les atteindre pour qu’ils soient traduit en justice.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

C’est dans ce cadre que la République Démocratique vient a la première place  à garder sur son territoire beaucoup des rwandais environ 46, l’Ouganda 38, Burundi 12, Congo Brazaville 11 et les autres pays qui restent hébergent environ 10.

Au cours du récent conseil des Ministres, le gouvernement rwandais a mis accord au projet de loi qui admet définitivement les accords d’extrader les présumés et les jugés définitifs entre le Rwanda et la République du Congo Brazaville, ratifiés au Congo en Novembre 2013.

Selon The New Times, le parquet general du Rwanda declare qu’il a espoir que l’extraduction des rwandais présumés auteurs du genocide contre les Tutsi vivant au Congo Brazaville sera possible, après la signature des accords d’extraduction des accusés entre les deux pays.

Le pas qui reste est de spoumettre le projet de loi  à l’Assemblée Nationale pour l’analyse au moment ou le Ministrère des Affaires Etrangères a commencé de mener des dialogues avec le Congo pour l’exécution des ces accords Nkusi Faustin, porte parole du parquet général dit qu’ils envoyés 11 mandats d’arrêt  contre les personnes qui vivent dans ce pays.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Et de dire “Nous avons demandé le Congo Brazaville d’extrader vers le Rwanda 11 personnes. Ils nous ont joujours expliqué différentes raisons au moment ou le dossier de l’accusé était expire.”

Et de dire encore, suite aux complications des etrangers d’extrader les présumés auteurs du genocide, le Rwanda a décidé de mettre en place un programme de cooperation entre lui et ces pays pour lui faciliter d’atteindre l’objectif. Ces accords consistent d’extrader les accués, chose qui facilitera la Rwanda.

Depuis 2007, lorsqu’il a été mis en place le programme de poursuivre les présumés auteurs du genocide partout au monde, 600 personnes ont été licencées dans 32 pays africains, l’Europe, Canada, Amérique du nord, Nouvelle Zélande et ailleurs.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Au début du mois de décembre 2016, la police du Malawi est accuse de protéger un présumé genocidaire Vincent Munyeshyaka.

Prof Dusingizemungu Jean Pierre, président de l’Association IBUKA, exhorte les pays qui hébergent les génocidaires de comprendre que il est de leurs obligations de les extruder vers le Rwanda pour y recevoir la justice parceque la justice rwandaise est reconnue compétente par la communauté internationale.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta/bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.