kwamama 6

Le Rwanda est ouvert aux négociations avec les Etats-unis pour trouver une solution sur les vêtements usagés

0

Le Rwanda est ouvert aux négociations avec le gouvernement américain pour trouver une solution mutuellement acceptable sur les vêtements et les chaussures usagés.

Ceci fait suite à une déclaration du gouvernement américain annonçant son intention de suspendre l’application du traitement en franchise de droits à tous les produits admissibles en vertu de la Loi africaine sur la croissance et les possibilités économiques (AGOA) dans le secteur du vêtement pour le Rwanda dans 60 jours.

En juillet, l’année dernière, les États-Unis ont entamé un examen hors cycle de l’éligibilité du Rwanda à la suite de la décision de Kigali d’éliminer les importations de vêtements d’occasion, connues dans la région sous le nom de Cagua.

Suite à la décision des Etats-Unis, annoncée jeudi, le gouvernement rwandais a déclaré qu’ils étaient toujours ouverts aux négociations pour trouver une solution mutuellement acceptable.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Vincent Munyeshyaka, a noté que le Rwanda a fait preuve d’une grande flexibilité dans le processus de négociation pour s’assurer que le processus était favorable aux deux parties.

“Le Rwanda a déjà fait preuve de flexibilité en fournissant des propositions écrites pour accommoder les deux parties. Nous attendons avec intérêt une réponse aux propositions ainsi qu’un dialogue fructueux avec les États-Unis sur ces questions importantes en matière de commerce et de développement. Le Rwanda reste déterminé à trouver une solution mutuellement acceptable aux problèmes en suspens “, a-t-il déclaré.

Munyeshaka a déclaré que le développement de l’industrie textile locale reste une priorité pour le pays, d’où l’élimination prévue des importations de vêtements de seconde main.

“Le développement de la capacité de fabrication dans l’habillement et d’autres industries est une priorité élevée pour le développement économique du Rwanda. L’intention annoncée de suspendre l’éligibilité de l’AGOA aux exportations de vêtements du Rwanda est regrettable, mais le maintien de l’éligibilité pour d’autres secteurs est le bienvenu “, a-t-il déclaré.

Le mouvement d’élimination des importations de vêtements d’occasion est une initiative régionale.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

En 2015, les chefs d’État de la Communauté est-africaine (CAE) ont adopté un processus graduel triennal visant à éliminer l’importation de vêtements et chaussures d’occasion pour promouvoir les industries du textile, de l’habillement et du cuir dans la région.

La stratégie du Rwanda pour développer les secteurs industriels du textile, de l’habillement et du cuir vise à augmenter la qualité et la quantité de textiles, de vêtements et de cuirs pour les marchés locaux et étrangers.

Le Rwanda estime que, si tout est mis en œuvre, cela pourrait créer 25 655 emplois, augmenter les exportations à 43 millions de dollars et réduire les importations à 33 millions de dollars d’ici 2019 (contre 124 millions de dollars en 2015).

L’impact sur la balance commerciale se traduira par des économies de 76 millions de dollars sur la période de trois ans.

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.