kwamama 6

Le Rwanda marque une avancée en matière de protection des droits de la femme

0

Tel est le propos de Umutoni Gatsinzi Nadine, Secrétaire Permanente au Ministère du Genre et de la Promotion de la Famille, lors d’un atelier organisé à Kigali, en collaboration entre le MIGEPROF, l’OXFAM et autres partenaires ,pour évaluer son application au Rwanda, notamment en matière de santé de la reproduction humaine.

A la presse, Nadine Umutoni Gatsinzi d’ expliquer que le Rwanda met en action le Protocole de Maputo est en relation directe avec la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples , et qu’il fait le contour des différents droits à protéger afin d’assurer à la femme une émancipation intégrale, lui permettant ainsi de participer activement au développement national.

De dire ‘’ Le Rwanda a jusqu’ici marqué une avancée satisfaisante en matière de protection et de promotion des droits de la femme, avec notamment l’élaboration des lois appropriées, la mise en place de diverses institutions ayant pour entre autres missions de lutter contre les violences basées sur le genre et sur le sexe…’’

Quelques exemples de ces institutions ont été donner comme le GMO ou « Gender Monitoring Office », « Isange One Stop Center » pour venir en aide aux victimes des violences faites aux femmes etc, sans laisser de coté le travail combien efficace de la Police nationale , ceci venant s’ajouter au travail des instances de l’administration locale, ainsi que celui de plusieurs organisations de la Société civile.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Parlant de ce qui concerne la santé de la reproduction tel que repris à l’article 14 du Protocole de Maputo , Umutoni a évoqué la loi interne No 21/05/2016 relative à la santé de la reproduction qui retrace les droits en matière de santé de la reproduction humaine au Rwanda.

Parmi ces droits, la loi revient sur les droits égaux à la santé de la reproduction humaine, le droit d’une femme enceinte, d’une femme ayant accouché et celui du nouveau-né.

D’autres aspects du droit repris par cette loi concernent le droit à l’éducation et aux services médicaux ou du droit en matière de test de dépistage du VIH/SIDA.
A toute cette panoplie des droits de la femme s’ajoutent une série d’obligations en matière de la reproduction humaine.

D’autres éléments abordés au sujet des droits de la femme sont en rapport avec la protection de la femme contre la pauvreté, ses droits relatifs à la succession et aux legs etc .

Le Protocole de Maputo a été adoptée par la seconde session ordinaire de l’Assemblée de l’Union Africaine le 11 juillet 2003.

Le Rwanda est signataire du protocole de Maputo au même titre qu’une trentaine d’autres pays africains , mais il est remarquable qu’il a déjà mis en place des stratégies solides pour assurer, protéger et promouvoir les droits de la femme.

 Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.