kwamama 6

Le Rwanda se donne 5 ans pour exporter de l’énergie renouvelable

Le Rwanda est déjà dans les starting-blocks pour exporter de l’énergie renouvelable vers les autres pays de la région à l’horizon 2021… alors qu’on a commencé à peine à en produire sur le continent ! Décidément le pays s’est définitivement détaché des images sordides de la terrible guerre civile de 1994 (environ 800 000 morts selon l’ONU).

[xyz-ihs snippet=”google”]

James Musoni, le ministre rwandais de l’Infrastructure, a déclaré en grande pompe à la télévision ce week-end : « En 2021, le Rwanda aura une capacité de production d’énergie suffisante qui va même permettre à notre pays d’exporter de l’électricité à un plus large éventail de pays voisins dans le cadre d’un effort transfrontalier pour répondre à la demande énergétique régionale ». Il a remis ça en confiant aux journalistes que le gouvernement a élaboré des stratégies pour augmenter sensiblement sa production d’énergie, permettant au pays d’envisager l’exportation dans les cinq prochaines années. « Nous avons mis en place un programme de partenariat public-privé pour stimuler la production d’énergie dans le pays. Les Rwandais sont invités à vivre dans des établissements formalisés pour faciliter la distribution d’énergie par le gouvernement », a déclaré le ministre.

Présentement, le pays a une capacité de production énergétique d’à peu près 200 mégawatts, contre 50 mégawatts en 2008. Les prévisions tablent sur une production électrique de 563 mégawatts d’ici 2018.

james_musoni

Musoni a affirmé que d’ici 2018, aucun citoyen rwandais ne se servira de lampes à kérosène pour l’éclairage. Ce sont les objectifs fixés par les plans énergétiques et le programme de distribution de l’électricité dans les régions intérieures.

La situation actuelle est bien meilleure que dans beaucoup de pays en Afrique subsaharienne, avec 92% de tous les secteurs du pays qui disposent d’une énergie fiable et suffisante pour leurs activités, d’après les statistiques de Rwanda Energy Group (REG).

Pour accompagner la dynamique de hausse de la capacité énergétique du Rwanda, la Banque mondiale a donné son feu vert en décembre dernier à un crédit de 95 millions de dollars destiné au secteur de l’énergie. Le but est de raccorder environ 74.000 ménages à l’électricité.

La centrale électrique Kivu-Watt sera un des fers de lance de l’ambitieux programme énergétique rwandais avec une capacité de production de 100 mégawatts à partir du méthane du lac Kivu. Le projet a été présenté la semaine dernière.

En février 2015, une centrale photovoltaïque est entrée en activité ; elle a nécessité un financement de 23,7 millions de dollars. C’est la première installation de ce type dans la région, et la troisième sur le continent, après celles de l’Afrique du Sud et de l’île Maurice. La centrale est implantée dans le district de Rwamagana, dans la province orientale ; elle a été montée par la société néerlandaise Gigawatt Global. Avec elle, ce sont 8,5 MW qui viennent renforcer le réseau national d’électricité.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Après ses performances dans l’environnement (la capitale, Kigali, détient le titre de ville la plus propre en Afrique, décerné par l’ONU), dans les nouvelles technologies, le Rwanda est passé de devenir un champion des énergies renouvelables.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Eric NININAHAZWE@bwiza.com

kwamama4

Les commentaires sont fermés.