kwamama 6

« L’envoi de la Maprobu au Burundi, une humiliation pour l’armée et la police burundaises »

Réactions mitigées sur l’envoi des troupes au Burundi, ce mercredi 13 janvier, à Bujumbura, lors d’un atelier sur l’état des lieux du dialogue inter-burundais organisé par Initiatives et Changement Burundi Tugenderubuntu.

[xyz-ihs snippet=”google”]

« Je ne pense pas que la Maprobu puisse résoudre réellement la crise burundaise.

Son déploiement serait une humiliation des forces de défense et de sécurité dont le rôle de maintien de la paix dans certains pays est indéniable », dixit général-major Célestin Ndayisaba à la retraite.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Il trouve, par ailleurs, que dans certains pays, les performances des troupes onusiennes ou internationales sont mitigées. Le bilan des réalisations n’est pas souvent celui escompté. Au contraire, a-t-il précisé, « elles assurent juste le minimum et ont tendance à s’y éterniser ».

Une idée soutenue par Issa Ngendakumana, membre du Frodebu Nyakuri. Il est convaincu que la solution des problèmes burundais viendra des Burundais eux-mêmes. Et surtout, via un dialogue franc et sincère.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Pour Tatien Sibomana, du parti Uprona pro Nditije, les forces de défense et de sécurité sont déjà humiliées. « Lorsqu’on découvre des cadavres dans les rues, lorsque des jeunes sont arrêtés par des policiers et retrouvés le lendemain sans vie, n’est-ce pas une humiliation pour des gens censés assurer la sécurité de tous les Burundais ? » Il est plus qu’urgent, poursuit-il, que ces troupes soient déployées au Burundi afin d’éviter le pire.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Pour éviter l’envoi des troupes au Burundi, le Général major Célestin Ndayisaba conseille « un changement de comportement chez certains éléments de nos forces de défense et de sécurité. » Et d’insister : « C’est le seul moyen d’éviter cette humiliation.»

cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

@bwiza.com

 

kwamama4

Les commentaires sont fermés.