• L’opération amaryllis, dirigée par le général Henri Poncet, débute sous prétexte de sauver environ 1400 Européens qui vivaient au Rwanda
  • Les miliciens Interahamwe et la garde présidentielle ont massacré plus de 500 Tutsi, en majorité des enfants qui avaient cherché refuge à la paroisse catholique St Vincent Palloti à Gikondo. À cette occasion, les troupes de l’ONU ont été des témoins oculaires des massacres des Tutsi dans l’église.
  • Les troupes gouvernementales ont brûlé vif les Tutsi qui avaient fui vers Nyakabanda II à côté  du BAOBAB.
  • Les Tutsi qui avaient cherché refuge dans les collines de Murama, Murundi, Nyamirama et Kabare dans le district de Kayonza ont été tués.
  • Les Tutsi qui avaient cherché refuge à la paroisse catholique de Kabuye dans le secteur Jabana ont tous été tués.
  • Les 9, 10 et 11 avril 1994, il y a eu des meurtres de Tutsi qui avaient fui vers Kiramuruzi (dans le district de Gatsibo)
  • [xyz-ihs snippet=”google-pub”]
  • Les miliciens Interahamwe ont tué les Tutsi à Nyagatare I dans le district de Nyagatare.
  • Du 9 au 12 avril 1994, il y a eu des massacres de 500 à 800 Tutsi qui s’étaient réfugié à la paroisse catholique de Zaza à Kibungo.
  • Les Tutsi qui s’étaient réfugiés à la colline de Nyamagumba dans la commune de Mabanza, préfecture de Kibuye, ont été attaqués. Ils ont essayé de se défendre pendant cinq jours du 9 au 14 avril 1994, mais ce fut en vain que plus de 12 000 ont finalement été tués.
  • Les Tutsi qui s’étaient réfugiés  à Nyabikenke, dans les bureaux de l’ancien secteur de Karama à Bumbogo, ont été tués.
  • Il y a eu des massacres de Tutsi à Nyarushishi (Nkungu)
  • Il y a eu des massacres de Tutsi dans Cyabingo
  • Il y a eu des massacres de Tutsi à Mataba (Gakenke)
  • Il y a eu des massacres de Tutsi dans le Centre de Kararama (Gakenke)
  • Les Tutsi qui avaient fui vers l’église baptiste de Rusiza à Kabumba, la préfecture de Gisenyi ont été tués.
  • Il y a eu des massacres de Tutsi qui avaient fui la paroisse de la cathédrale de Nyundo et ses environs.
  • Il y a eu  des massacres de Tutsi qui avaient cherché refuge dans la maternité de l’hôpital de Nyundo à Gisenyi.
  • Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

CNLG

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina