Le Président Yoweri Museveni a déclaré que les pourparlers mutuels entre l’Ouganda et le Rwanda visant à relancer le commerce transfrontalier entre les pays, perturbé après la fermeture du poste de Gatuna, progressent.

S’adressant mardi aux journalistes de la résidence nationale Makanga, dans le district de Kabale, au cours d’une visite de deux jours dans la sous-région de Kigezi, Museveni a confirmé que les pourparlers avaient débuté à Luanda (Angola) au début du mois, lorsqu’il a rencontré le président rwandais, Paull Kagame, avec le président angolais, João Lourenço et Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo.

Nous avons récemment rencontré le dirigeant rwandais en Angola et avons discuté du problème des frontières. Laissez-le nous. Les discussions se poursuivront jusqu’à ce que le problème soit complètement résolu. Il n’est pas logique de continuer à parler à la radio, mais ce qui est important, c’est de veiller à ce que le problème des frontières soit résolu », a déclaré M. Museveni. « [La question] m’a emmené en Angola pour rencontrer le président [Paul] Kagame [président du Rwanda] et d’autres dirigeants et je ne révélerai pas les sujets abordés.”

En février, le Rwanda a fermé sa principale frontière avec l’Ouganda à Katuna pour permettre l’achèvement du poste frontière unique à Gatuna.

Cependant, il a été conseillé aux commerçants ougandais d’utiliser les postes frontières de Cyanika et Kagitumba pour entrer au Rwanda.

Le gouvernement rwandais a déconseillé à ses ressortissants de se rendre en Ouganda car ils ne pouvaient garantir la sécurité de leurs ressortissants sur le territoire ougandais.

Le Rwanda a également accusé l’Ouganda d’accueillir et de faciliter les dissidents, en particulier le Congrès National Rwandais (RNC) et les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), qui ont déclaré la guerre au gouvernement de Kigali.

Le 10 juin 2019, les autorités fiscales rwandaises ont autorisé l’ouverture temporaire de la frontière afin de faciliter les essais de circulation de poids lourds sur le poste frontière unique de Gatuna  jusqu’au 22 juin 2019, date à laquelle la frontière a été refermée jusqu’à ce jour.

Museveni dit que les membres du public devraient rester patients pendant que les négociations se poursuivent. Museveni a refusé de révéler les détails des négociations.

 

 

ACHA JIBU

Tanga igitekerezo
Andika amazina