kwamama 6

Mageragere : Population à la proie des crocodiles, sacrifice d’eau

0

La population du secteur Mageragere de Nyarugenge à Kigali, est devenue la proie des crocodiles. Trois personnes (deux pendant trois semaines) viennent de perdre vies cette année, au moment où ils se rendent à la rivière pour s’approvisionner en eau.

Mageragere, l’un des secteurs les plus pauvres de la ville, n’a suffisamment pas d’eau potable. La seul source est la rivière Nyabarongo, mais aussi pleine de crocodiles agressifs. Bilan : trois morts et beaucoup de blessés.

C’est regrettable pour les résidents de Mageragere, « risquer sa vie a la quête de l’eau qui n’est non plus potable ». Jean Pierre Kamana,  a un frère gravement  blessé par un crocodile. Il souhaite l’approvisionnement en eau potable, pour échapper a la mort et aux maladies.

La matinée d’un bon dimanche 23 juillet, Sperata Nyirampakaniye de 54 ans a rendu l’âme, par une attaque mortelle  du crocodile, quand elle puisait de l’eau dans la cellule Kavumu. Les autorités du district Nyarugenge ont compati, et promettent la solution dans les meilleurs délais. Nzaramba Kaiyisime, Maire de Nyarugenge, dit « Kavumu aura de l’eau cette année, bientôt l’on va commencer à creuser les puits ».

Pour la Maire, « la mort subite de cette femme est un accident, mais nous devons fournir d’efforts pour faire arriver à Kavumu et meme Runzenze », du même secteur Mageragere.

Dans la même cellule de Kavumu, un jeune homme d’entre 25 et 27 ans est mort avant-hier, samedi 12 aout. La mort Jean Pierre Tugirimana, père de d’un enfant, et très similaire à celle de Sperata. Ses parents s’inquiètent du manque d’eau dans la localité, faute de quoi, ils sont tous la proie des crocodiles.

Encore l’autorité locale a compati, promettant toujours une solution éminente, provisoirement une pompe a eau y est installe ce dimanche.

Christophe Ntirushwa, secrétaire exécutif du secteur Mageragere prévient la population, leur indiquant d’autres lieux d’approvisionnement. « On est compatissant, mais la solution ne va pas tarder. Entre temps, la population peut se servir des fontaines de Nyakabingo, Gatovu et Kankuba ».

Methode Rutagungira, directeur de distribution d’eau chez WASSAC dit que ce problème trouvera solution avant la fin de cette année 2017.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Entre la vie humaine et le crocodile

Au micro de City Radio, la Maire de Nyarugenge dit les crocodiles sont la à conserver, avec un partenariat avec REMA(Rwanda Environment Management Agency).

« Nous devons conserver l’écosystème, les crocodiles sont des espèces à protéger, mais tout en  protégeant nos gens. La mort d’une personne est notre  grande perte ».

Selon la Maire, le problème d’eau à Mageragere dure d’une quarantaine d’années, mais il sera résolu pour de bon, d’ici peu de temps.

La population de Mageragere est urbaine du nom, mais mène une vie de campagne plus que les autres.

Selon les statistiques, la pauvreté y est a 55,03%, au milieu des cinq derniers de Kigali : Kanyinya (47,53) Nduba(48,29), Rutunga (57,14) et Gikomero(58,65).

La cellule de Kavumu(avec les crocodiles), est l’avant dernière dans toute la ville de Kigali, alors 3/7 cellules de Mageragere sont parmi les dix derniers de Kigali, avec plus de 60% de pauvres. Il s’agit de Ntungamo(60,73%), Runzenze(60,74%) et Kavumu(63,32%). Cfr (NISR/Rwanda Poverty mapping 2013-2014).

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.