kwamama 6

Malawi : Le suspect du génocide au Rwanda, Murekezi veut son cas d’extradition au tribunal constitutionnel

0

Le suspect du génocide au Rwanda Vincent Murekezi veut que le tribunal constitutionnel au Malawi détermine son cas d’extradition vers le Rwanda, citant l’utilisation du traité bilatéral entre le Malawi et le Rwanda qui a été signé en février et des irrégularités de la manière dont l’État a présenté l’affaire devant les tribunaux.

Le Rwanda n’était pas un pays désigné pour l’extradition, mais le 21 février dernier, les deux pays ont conclu un traité d’extradition.

L’Etat veut extrader Murekezi, qui est naturalisé au Malawi, en utilisant le traité, ce qui est actuellement dans la controverse devant le tribunal.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

L’avocat de Murekezi, M. Katundi, dans sa communication devant la juge Ruth Chinangwa à la Haute Cour de Lilongwe,  déclare que toute loi incluant le traité d’extradition avec le Rwanda devait être déposée devant le Parlement avant d’être utilisée dans le pays.

“Nous essayions de contester leur utilisation du Traité, qui a été signé par un ministre du Malawi et du Rwanda. Nous savons, en vertu de l’article 211 de la Constitution, que toute loi doit être déposée devant le Parlement”,  déclare Katundu.

 “Nous essayons donc de dire que c’est une question constitutionnelle qu’il faut passer devant un groupe de trois juges”, ajoute-t-il.

Le Rwandais purge une peine dans la prison du Malawi après avoir été condamné par la Cour de la magistrature de Lilongwe, près de neuf ans après avoir été jugé par contumace.

Le coaccusé de Murekezi, Komani Nyasulu, a déjà été condamné et purgé sa peine.

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

 

Abdou Nyampeta

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.