La sélection du Danemark l’a emporté de justesse face au Pérou (1-0) samedi 16 juin. C’est Yussuf Poulsen, un attaquant originaire de Tanzanie, qui a inscrit le seul but du match. Jeune Afrique

Yussuf Poulsen porte dans la consonance de son nom, le sang tanzanien de son père et celui danois de sa mère. Quand sur le terrain samedi 16 juin, face au Pérou, l’attaquant est devenu le héros des fans scandinaves en inscrivant le but de la victoire (1-0), il a sûrement eu une pensée pour ses racines africaines ; ce lendemain de son anniversaire.

Poulsen n’a que peu connu son géniteur, décédé quand il n’avait que six ans, et a grandi en Europe du Nord, mais avoue volontiers avoir une relation intime avec la Tanzanie. « Mon père m’a donné mon premier contact avec le foot et il jouait lui-même. Il a aussi fait de moi un Poulsen différent des trois ou quatre autres Poulsen qui jouent pour le Danemark », disait t-il en 2015 rapporte The Guardian.

Brillant face au Pérou, l’attaquant du RB Leipzig en Allemagne aurait pu évoluer avec les Kilimanjaro Stars, le surnom des joueurs de la Tanzanie. Mais il n’a jamais reçu de proposition de la sélection d’Afrique de l’Est et a finalement tracé son chemin avec le Danemark. Mais, il affiche partout les couleurs du pays de ses ancêtres, même sur son compte Twitter, où le drapeau tanzanien côtoie le fanion danois.

Dans ce Mondial 2018, il peut en tout cas rêver grand, car son but face au Pérou ouvre les portes des huitièmes de finale aux Scandinaves.

La Tanzanie est un pays d’Afrique de l’Est, voisine du Rwanda, le Kenya et l’Ouganda, au bord de l’océan indien ; chez Dr John Pombe Magufuli.

Jeune Afrique

 

 

 

ACHA JIBU

Tanga igitekerezo
Andika amazina