Le Vice-maire du district de Nyabihu Chargé des finances et du développement économique Antoine Mugwiza demande aux habitants de donner leurs idées dans tous les projets du district pour son développement tous azimuts.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Cet appel arrive au moment où la population reproche aux dirigeants de Nyabihu de se fermer sur eux-mêmes. « Nous ne savons pas quand les contrats de performance sont établis », dit Baganizi, habitant du secteur Karago, dont les mots semblent être bien accueillis par les applaudissements de dix personnes, autour du journaliste.  «  Nous ne sommes jamais consultés », crient-ils, ensemble.

Controverse

Les habitants disent que leurs autorités ne se contentent que de leur donner l’information à propos des projets établis par le district. « Ils viennent faire des travaux communautaires avec nous et en profitent pour donner des communiqués, mais jamais du tout ils n’organisent des séances d’échange d’idées et de réflexion là-dessus », indique Joseph Munyemana, du centre de Gasiza dans le secteur Rambura. A côté de lui, la population locale fait savoir que le district semble minimiser l’importance de leurs opinions car il ne prévoit pas le moment y relatif.

Selon le vice-maire Antoine, les gens qui reprochent le district de manque d’ouverture sont ceux qui ne participent pas aux travaux communautaires et autres réunions prévues par leurs autorités à tous niveaux. « Il ne manque pas quand même de ces personnes qui ne sont jamais disponibles, ni dans les réunions, ni dans les travaux communautaires et qui ne participent pas aux programmes du gouvernement ! », dit-il. Il ajoute que celles-là sont les premières à crier hautement qu’elles ne sont pas libres à s’exprimer, qu’on ne leur donne pas du temps, etc.

La population reconnait que des réunions se tiennent mais que leur ordre du jour est tellement surcharge qu’il leur est difficile de parler profondément d’un sujet quelconque qui préoccupe le district.  « Comment pouvons-nous parler de grands projets dans un laps de temps ?

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Une source anonyme au niveau du district de Nyabihu indique qu’il est prévu que les habitants doivent prendre part dans l’élaboration des contrats de performance de leur district pour pouvoir l’aider a les réaliser. Cependant, il est des fois que cette logique est souvent écartée à cause des délais donnes par les autorités centrales. « Comme la consultation de la population peut prendre un long temps, il est demandé aux professionnels du district de tout faire. », dit-elle.

Elle ajoute aussi que cette population n’est pas assez mure dans la matière. Selon Antoine Mugwiza, leur contribution se limite, actuellement, a la proposition de ce qu’elle veut avoir chez elle ; une école, un centre de santé, une route, un marché, etc.

La constitution du Rwanda prévoit que chaque citoyen est libre de donner ses opinions. Par ailleurs, le gouvernement de l’unité nationale assure que son pouvoir retrouve son fondement dans la volonté du peuple.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

JB Karegeya&T Karegeya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina