kwamama 6

Nyamagabe: L’exécutif de cellule est condamné à 7 ans d’emprisonnement

0

Vendredi 29 Septembre 2017,  le tribunal de grande instance de Nyamagabe prononce le procès de l’exécutif de la cellule de Kigeme, Noel Nkundimana et son co-accusé Emmanuel Nkurunziza. Six et sept ans d’emprisonnement, avec une amande de 3 millions de francs rwandais chacun. C’est suite aux injustices dans l’exécution des décisions prises par les tribunaux Gacaca dans cette cellule, entre autres le détournement et falsification des dossiers d’exécution.

Noel Nkundimana était déjà condamné suite à la mauvaise gestion du programme Girinka  et le détournement des biens de la population.

Le procès a été introduit par le parquet, sur plainte de certains rescapés du génocide des Tutsi de 1994 du district de Nyamagabe. Ces derniers comprennent Boniface Rurangwa, Pierre Karanganwa, Belia Mukanyarwaya, Alphonsine Mukarusagara et Phoibe Mukankusi, pour la poursuite des intérêts dus à ce procès.

L’exécutif est avec son complice Emmanuel Nkurunziza(en liberté) qui pour lui a été condamné à une peine de 6 ans d’emprisonnement avec une amande de 3 millions de francs rwandais.

Nkurunziza a illégalement bénéficié des jugements

Nkurunziza, en connivence avec les autorités du secteur de Gasaka, et de la cellule Kigeme, s’est fait fils de François Munderere, ancien commerçant dans la ville de Gikongoro tué durant la période du génocide des Tutsi en 1994. Pour ce faire, il a profité de l’occasion pour s’emparer de ses biens et aussi des remboursements des biens de Munderere endommagés par les génocidaires.

Félicien Harindintwari (alias Rukara), l’un des accusés a remboursé Nkurunziza, une somme de plus de 4 millions de francs rwandais.

Sur ça, s’ajoute que Nkurunziza a reçu une somme de   9 millions des mains de  John Hakizimana  qui avait bâti une maison dans la parcelle de Munderere.

Phoibe Mukankusi, sœur de Munderere confirme que, Nkurunziza, soutenu par le secrétaire exécutif de secteur de Gasaka a vendu parcelles et 6 forets de Munderere. Phoibe Mukankusi était la seule qui s’était engagée juridiquement à la poursuite de ces procès, comme elle en a le droit acquis du tribunal.

Nkurunziza a falsifié les documents pour s’approprier des biens de Munderere comme son père,  alors qu’il ne s’est même pas présenté lors des procès.

Beaucoup de dossiers confisqués

Mukankusi ajoute que les dommages et intérêts dus au procès des biens endommagés pendant le Génocide ont été remboursés mais les victimes ne sont pas payés.

“Un jour je me suis rendue au bureau de la cellule de Kigeme, je me suis rencontrée avec Xaverine qui tenait mes documents de Gacaca. J’ai voulu prendre ces dossiers mais l’exécutif Noel ne le voulait au contraire, il me donnait 53 milles par force pour que je me taise. J’ai appelé à MAJ (Maison d’Assistance Judiciaire) et m’a dit d’en prendre”.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Parmi les dossiers confisqués, il y’a celui d’un millionnaire Martin Hategekimana (alias Majyambere) ; propriétaire d’un hôtel « Goldon Monkey » dans la ville de Nyamagabe. Pour le moment il est en prison à Kigali et son coaccusé le Capitaine Janvier Bayisenga. Les deux me doivent plus de 130 millions mais il n’y a pas des documents originaux pour les décisions de Gacaca.

En Juin 2017, quand Mukankusi s’est rendue à la CNLG (Commission nationale de lutte contre le Genocide) pour demander les décisions ariginales, Bwiza.com l’a approchée. « Je ne sais pas si Bayisenga et Majyambere on remboursé ou pas, je manque des copies originales, elles ont été confisquées d’une façon ou d’une autre».

Mukankusi qui s’est présentée au jour de la prononcée, dit que la décision du tribunal ne lui satisfait pas puisque ce procès lui a coûté cher.

A propos de Nkurunziza qui est pour le moment en libération, la police avait promis à Bwiza.com qu’il serait immédiatement arrêtee, mais hier dimanche il été aperçu dans un taxi minibus de son petit frère.

En général, selon l’avocat Me Jean Paul Manirafasha, l’accusé a un délai de trente jours pour faire appel selon la loi. Après ce délai, sans faire appel à la justice supérieur, Nkurunziza pourra se retrouver en prison.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Zacharie Murekezi/ Bwiza.com

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.