kwamama 6

Nyamasheke: La panne des filtres cause la faillite énorme à l’hôpital de Bushenge

0

La direction de l’hôpital de Bushenge en district de Nyamasheke revendique de la faillite causée par la panne des cinq filtres qui recyclait l’eau usée pour être réutilisée dans les travaux de nettoyage. L’hôpital est actuellement obligé se recourir à  l’eau du WASAC qui engage des dépenses  énormes.

Ces filtres en panne visent à séparer l’eau des particules solides en la faisant passer  d’un milieu poreux. Les eaux de toilette deviennent encore utile, en utilisant du sable, des coloras et d’autres produits aromatiques.

Selon Noella Benemariya, chargée de la santé et de l’environnement, l’unique filtre en état normal et le filtre d’eau au charbon, mais ne suffit pas.

“Nous dépensons beaucoup, les 18m3 que les filtres nous donnaient par jour sont maintenant payes au WASAC ».

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

A cette occasion de la visite du Secrétaire d’Etat au MINISANTE Dr Patrick Ndimubanzi, le directeur  (ai) de cet hôpital, Dr Vedaste Nkurunziza revient sur ce problème pertinent, afin que le Ministère tutelle leur vienne en aide.

Normalement, en cet hôpital l’eau avait été canalisée dans un seul puits pour un filtrage en pompe qui la transforme en eau propre.

Parlant à la presse, le Dr Ndimubanzi Patrick dit qu’en général « on répare les outils à défauts mécaniques, sinon on les remplacer pour la bonne marche de l’institution. Le MINISANTE  va analyser et  prendre des mesures appropriées pour  cet hôpital ».

Les cinq filtres en panne ont coûté 30 millions de francs Rwandais depuis 2013, et n’ont fonctionné que jusqu’en 2015.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Zacharia Murekezi

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.