kwamama 6

Nyamasheke: Les femmes insultent les hommes en publique

0

L’indiscipline et le comportement indigne des femmes envers leurs maris, dans le district de Nyamasheke se manifeste en publique.

Ce dimanche le 27 Aout 2017, en présence de la presse dans un centre « Isoko », une femme d’environ 35 ans a insulté grandement sons mari pour avoir parlé à  la presse.

C’est dans la cellule Impala, Secteur Bushenge, la presse  rencontre avec la population : femmes, enfants et hommes des différents âges. Il est 11hoo, beaucoup d’entre eux semblent ivres, et c’est une population salle et avec les chiques.

Un homme âgé d’environ  60 ans parle à la presse, disant que les hommes de ce secteur sont moralement torturés avec leurs femmes. Et s’est donné comme exemple typique à ce propos. Il dit « depuis que notre président leur a accordé la liberté d’expression, nos femmes sont plus puissantes que nous, elles sont au dessus de nous ».

Il  ajouta que souvent les femmes interrompent la parole des maris avec les insultes, « Tais-toi imbécile, qu’est-ce que tu racontes ».

Dans cette région, les conflits familiaux y sont abondants, et l’un des époux quitte la maison pour leur sécurité et les autres sont en voie de divorcer ou divorcent totalement.

James  Ndayishimiye, l’un de cette population qui est sobre informe la presse qu’il a divorcé avec sa femme a cause de l’infidélité.

Il a expliqué “Je me suis marié avec ma femme, nous avons vécu ensemble dans notre pauvreté, mais après nous avons construit une belle maison. Arrivée dans cette maison, la femme a passé trois jours ailleurs, mais est rentré avec un téléphone de qualité.”

Kamali Aime Fabien, le Maire du District de Nyamasheke  annonce à la presse que le problème d’ivresse doit prendre fin dans ce district et les mesures préventives ont étaient prises. A ce propos, il a ajouté que ce jour était le jour d’Umuganura ou la population avait bu depuis le matin en raison de se plaire.

Au problème des conflits familiaux, les habitants de ce quartier ont dit que le concept de l’égalité est mal compris.

Mais le Maire explique que le concept d’égalité genre dans la famille est une l’égalité devant la loi,  et qu’on ne doit pas ignorer la culture rwandaise.“Durant les réunions, je leurs pose cette question pour quoi les femmes ne s’engagent pour  doter leurs mari. Ce qui dit égalité des genres dit ’égalité devant la loi et nous ne devons pas ignorer notre culture ».

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Zacharie Marekezi

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.