kwamama 6

Ouganda-RDC: Déploiement des militaires supplémentaires ougandais sur la frontière

0

L’armée ougandaise déploie des militaires supplémentaires sur la frontière entre l’Ouganda et la République Démocratique du Congo près de la ville de Bunagana dans le District de Kisoro après que le samedi passée se fait entendre des tirs d’armes à feu. D’autres informations disent qu’il y aurait une éventuelle reprise des combats du M23

Six mitrailleuses du genre de PK, cinq chargeurs et munitions ont été saisies par la police embarqués dans un véhicule privé de marque Premio immatriculé UAS 978B.

L’identité des propriétaires d’armes n’a pas été identifiée. Les sources disent qu’ils se sont enfuit dans les forêts de la République Démocratique du Congo pour s’échapper à la police.

Hajji Shafique Ssekandi, gouverneur de Kisoro dit que le déploiement des militaires sur la frontière est dans le cadre de renforcer la sécurité pendant que l’enquête se poursuit sur l’état sécuritaire actuel dans cette region . Toute personne qui traverse la frontière doit être fouillée.

Durant trois écoulées, les combattants du M23 qui combattaient contre le régime de la République Démocratique du Congo ont menées des combats violents avec les militaires de la Force Démocratique du Congo (FARDC) sur la frontière de Bunagana. Certains obus sont tombés sur les sols de l’Ouganda et du Rwanda, blesser la population civile et quelques milliers se refugient en Ouganda par la frontière de Bunagana.

D’autres information disent que les rebelles du M23 auraient traversé la frontière et entrer sur le territoire congolais depuis l’Ouganda où ils s’étaient refugiés

Lambert Mende porte parole du gouvernement congolais, dans l’entretien avec le media affirme la présence de quelques 200 combattants de ex-M23 sur le sol du Congo en provenance de l’Ouganda et occuper des villages de la région du Nord Kivu.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Lambert Mende dit que la FARDC s’est battu avec deux bataillons des rebelles présents dans les villages de Ishasha . Le gouvernement congolais affirme que l’un de deux bataillons était commandé par le Gen Sultan Makenga.

Des allégations rejetées par , Henry Okello Oryem, Ministre des Affaires Etrangères de l’Ouganda dans une interview accordée à l’Agence France Presse (AFP) de nier qu’aucun appui n’est accordé au M23 pour traverser la frontière.

Ministre Oryem exhorte le gouvernement congolais de s’occuper de ses affaires administratives internes et ne pas accorder des responsabilités à l’Ouganda

Jane Acan, commandant de la police de Kisoro dit que les armes récupérées ont été amenées à la station de Kisoro et l’enquête se poursuit pour identifier le propriétaire du véhicule

Abel Bizimana , gouverneur de District de Kisoro, affirme que les armes saisies font signe d’une insécurité dans la région.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta/Bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.