kwamama 6

RDC : Président Mobutu, des bons moments et la chute

0

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga naît le 14 octobre 1930 à Lisala sous le nom de Joseph-Désiré Mobutu , sous le régime de la colonie belge.

Albéric Gbemani , son père, était cuisinier pour un magistrat colonial de Lisala, meurt alors qu’il a 8 ans. Il est de fait élevé par son grand-père et son oncle.

A 20 ans, Joseph-Désiré Mobutu  est enrôlé dans la Force Publique à Luluabourg et il y obtient le brevet de secrétaire-comptable. En 1953 est affecté à l’état-major à Léopoldville, actuel ville de Kinshasa.

Après son passage dans l’armée, dont il sort sous-officier, en 1957il devient journaliste pour le quotidien libéral de Léopoldville ‘’L’Avenir.’’

En juillet 1960, il devient secrétaire d’État du Gouvernement indépendant de Patrice Lumunba, après la proclamation de l’indépendance négociée par le Mouvement National Congolais (MNC) mené par Patrice Lumuba.

Après avoir réorganisé l’armée, il mène le 24 novembre 1965 un coup d’État contre Joseph Kasavubu, premier président de l’ancien Congo Belge. Suivant une crise politique aiguë entre le président Kasa-Vubu et le gouvernement de Tshombe, ce coup d’État est acclamé et accepté de tous.

Mobutu Sese Seko/bwiza.com

En 1969, il fait écraser une révolte estudiantine. Les cadavres des étudiants abattus sont jetés dans des fosses communes et 12 étudiants sont condamnés à mort. L’université est fermée pendant un an et ses 2000 étudiants enrôlés dans l’armée

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

En 1982, il instaure un régime autoritaire à parti unique, Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) et en devient le maréchal-président et il oblige les Zaïrois à choisir des prénoms d’origine africaine et locale non chrétien, ce qu’il fait lui-même en devenant Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Za Banga, c’est-à-dire « Mobutu le guerrier qui va de victoire en victoire sans que personne ne puisse l’arrêter ».

En 1990, comme dans de nombreux autres pays d’Afrique centrale, le mécontentement populaire est grandissant et, en avril 1990, Mobutu autorise le multipartisme.

En 1994, malgré le partage du pouvoir avec le président du Parlement, le pays s’enfonce dans la crise. Celle-ci s’aggrave avec l’arrivée de réfugiés rwandais fuyant d’abord la répression dugenocide au Rwanda, puis à partir de 1996 la progression de l’Alliance de forces démocratiques pour la libération du Congo de Laurent Désiré Kabila soutenue par le Rwanda et l’Ouganda.

Le 17 mai 1997, ceux-ci entrent à Kinshasa, entraînant la chute définitive du pouvoir et la fuite de Mobutu Sese Seko, malgré une dernière tentative de négociation pour le partage du pouvoir parrainée par l’ancien président sud-africain  feu Nelson Mandela.

Après avoir été soigné pendant de longs mois en Suisse et en France, Mobutu Sese Seko meurt d’un cancer de la prostate à Rabat au Maroc où il est inhumé au cimetière européen, quatre mois après son renversement et l’accession au pouvoir de Laurent Désiré Kabila.

Président Mobutu avait beaucoup des surnoms : ‘’ Léopard du Zaïre , Léopard de Kinshasa ,  Aigle de Kawele  ( Kawele est sa residence à Gbadolite, à l’intérieur de la forêt équatoriale), Papa Maréchal, Roi du Zaïre et autres.

 

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta/ Bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.