kwamama 6

RDC: 7 morts dans les attaques entre FDLR et FARDC

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont lancé vendredi 11 mars des opérations contre les rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans le territoire de Rutshuru.

[xyz-ihs snippet=”google”]

A en croire des sources militaires, ces opérations visent à mettre fin à l’insécurité qui sévit dans la région.
Ces opérations ont été lancées dans la région de Chondo, au bord du lac Edouard à Kigaligali, en plein parc des Virunga et dans les forêts de Katwiguru, Busesa, Kiseguru, Kisharu et Nyabanira, indiquent les mêmes sources.

Selon des sources de la société civile de Rutshuru, depuis plus d’une semaine, les FDLR chassés de Lubero par l’armée occupent ces localités, empêchant les habitants de se rendre dans leurs champs.

Les mêmes sources révèlent qu’environ trente familles ont fui vers l’Ouganda voisin, à cause de la présence des rebelles rwandais.
Le porte-parole des opérations Sokola II, le capitaine Njike Kaiko, indique que l’armée a délogé les FDLR et les miliciens Maï-Maï de Chondo.

FARDC
l’Armee de FARDC a Rutshuru

A l’en croire, ces rebelles et miliciens, en débandade, ont attaqué samedi une position conjointe des FARDC et des garde-parcs à Chondo et Kawu. Une attaque qui a fait Sept morts.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Cette attaque simultanée perpétrée par des présumés Maï-Maï, un groupe local d’autodéfense, et des rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) contre trois positions de la force conjointe FARDC-Eco-gardes de l’Institut Congolais pour la conservation de la nature (ICCN), à Chondo et Kawu, deux localités situées à cheval entre les territoires de Rutshuru et Lubero, aux abords du lac Edouard dans le parc national des Virunga.

Les positions de la force conjointe FARDC-Eco-gardes à Chondo et Kawu ont été attaquées samedi matin entre 4heures et 5heures locales, selon le chargé de communication de l’ICCN au Nord-Kivu, Joel Wengmulayi. Il fait état de deux gardes parcs tués au cours de cette attaque.

Une autre a été perpétrée, dans la nuit du samedi à dimanche 13 mars, toujours par les mêmes assaillants à Chanika, au sud de Kamandi, a indiqué la même source sans donner de bilan.

FDLR
Les Miliciens de FDLR

Selon l’armée, en revanche, deux militaires sont morts dans cette attaque et cinq assaillants ont été tués par les FARDC qui étaient venus en renfort. La même source ajoute que deux gardes parcs capturés par les assaillants après leur attaque ont été libérés après l’arrivée de ce renfort militaire.

Les miliciens voulaient s’installer dans la zone pour pratiquer “la pêche illicite dans le lac Édouard”, avait indiqué à l’AFP le capitaine Guillaume Djike, un des porte-paroles de l’armée dans la région.

[xyz-ihs snippet=”google”]

Des sources locales renseignent que les gardes de parc qui s’étaient repliés à Vitchumbi après l’attaque simultanée ces miliciens ont regagné leurs positions dans la même journée du samedi. Certaines sources locales indiquent cependant que ces présumés Maï-Maï contrôleraient encore la localité de Chanika.

Le chargé de communication de l’ICCN au Nord-Kivu a par ailleurs indiqué qu’une opération de ratissage était en cours dans cette zone.

click here to receive the updated news on facebook on twitter

Alphonse Munyankindi / Bwiza.com

kwamama4

Les commentaires sont fermés.