Nouveau Journal SECURITE

RDC : L’Ouganda arrête une centaine membres du M23

L’Ouganda a reconnu que des anciens rebelles congolais du M23 s’étaient bien échappés de la base ou ils étaient cantonnés, près de la frontière avec la RDC. Pour la première fois les autorités ougandaises avouent être sans nouvelle de 40 autres et assurent avoir réussi à en arrêter le jeudi 19 janvier dernier 101 membres de la rébellion M23, alors qu’ils tentaient de passer la frontière.

Dimanche dernier, Kinshasa avait affirmé qu’au moins 200 de ces hommes avaient réussi à s’échapper.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Le gouverneur congolais du Nord-Kivu, Julien Paluku, annonçait que 180 rebelles auraient traversé la frontière ougando-congolaise. Jusqu’à présent, aucun élément ne venait confirmer la possible fuite des rebelles du M23.

Selon les autorites ougandaises , environ 140 rebelles auraient pris la fuite Les arrêtés sont détenus près de la ville de Mbarara.

Les autorités précisent que 270 autres ex-combattants sont toujours dans le camp de Bihanga, dans l’ouest du pays, là où ils se trouvaient tous cantonnés. Une source militaire rappelle que ce camp n’est pas une prison, et que certains ont de la famille à proximité de la frontière.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Depuis dimanche, les autorités ougandaises n’avaient confirmé aucune évasion. Yoweri Museveni est régulièrement accusé de vouloir déstabiliser son voisin. Le porte-parole du gouvernement affirme dans ce communiqué que « l’Ouganda ne soutient pas et ne soutiendra aucune activité armée pour déstabiliser la République démocratique du Congo ».

La République Démocratique du Congo ne cesse pas accuser l’Ouganda de soutenir les rebelles du mouvement M 23, allégations rejetées par l’Ouganda.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

Related posts

Kigali: La souveraineté n’est pas seulement la sécurité- Lt Col Rene Ngendahimana

Itangishatse Theoneste

Burundi : Les rondes nocturnes au campus inquiètent

Rwanda : Le nouveau code pénal sans « délits de presse », mais…. !

Karegeya Jean Baptiste

Leave a Comment