kwamama 6

Rubavu: Ces agronomes bureaucrates  sont avertis en public

0

Dans une réunion préparatoire de la saison agricole 2018, l’administration du district de Rubavu de la province de l’Ouest critique en public les agronomes des secteurs qui passent leur temps dans les bureaux au lieu de descendre sur terrain pour suivre les activités agricoles. De leur part, des réunions incessantes et hors domaine constituent un obstacle.

Cette question se pose au moment où les agronomes possèdent des motocyclettes pour leurs faciliter d’arriver sur terrain, mais il s’avère qu’ils y arrivent rarement, les uns les mettent souvent au stationnement ou les utilisent pour des affaires privées.

De son témoignage à Bwiza.com, Damien Musinga, un agriculteur dit, « Moi je sais des agronomes qui mentent qu’ils vont sur terrain, au contraire ils vont dans les bistrots, à la prière, promenade dans les cités ou ailleurs. Il y a même des motos publiques utilisées pour l’apprentissage en auto-école.»

Des reunions incessantes, l’un des obstacles

Vénérand Mbarushimana, un agronome qui parle à Bwiza.com, explique les obstacles rencontrés « C’est vrai cela arrive, l’handicape que nous avons en est que nous sommes souvent invités à plusieurs réunions au secteur et district,  souvent qui ne sont pas dans nos obligations, comme celles de l’assurance maladie ‘’mutuelle de santé’’, planification familiale, VUP et autres… Nous demandons qu’elles soient réduites car elles ne nous permettent pas souvent de visiter les champs », dit-il.

Normalement les agronomes leur mission est de s’occuper de l’agriculture régulièrement, recueillir les informations agricoles, éducation et conseil  aux agriculteurs. Dans le cas contraire, les conséquences sont que les plantes sont atteintes par  plusieurs maladies, difficiles à soigner dans le futur.

[xyz-ihs snippet=”google”]

« Il ya des maladies constatées alors qu’elles sont au point de ne pas être traitées, ceci est la conséquence des nos agronomes qui ne suivent pas de près la situation agricole.», dit Justin Rwandanga, chargé de l’agriculture dans le district Rubavu.

Janvier Murenzi, vice- maire chargé des finances et le développement économique critique, ‘’Nous regrettons des agronomes qui passent tout leur temps dans les bureaux, nous les demandons d’aller dans les champs, visiter les agriculteurs pour se prévenir des maladies et d’autres épidémies».

Ceci est dit au moment où le district Rubavu est considéré comme le grenier du Rwanda, par sa production de pyrèthre, thé, banane et café.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

 

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.