Les élèves finalistes du secteur Busasamana, se plaignent du  long trajet à parcourir lors de l’examen national 2017. La plupart sont du secondaire spécifiquement du 1er cycle, qui fera entre 10 et 15 kilomètres par jour pour atteindre le centre d’examen, et cela sans rien manger.

Ce qui  réveille leurs inquiétudes comme leurs parents, est que ses mauvaises conditions peuvent à tout prix affecter  négativement les résultats.

Le seul centre du GS Busasamana accueillera 8 écoles lors de l’examen national alors qu’il est situé loin des habitations des élèves concernés.

Pour  ce long trajet, les élèves auront à piétiner 3 heures de temps, sans mettre rien sous la dent.

« Nous avons bel et bien visité les locaux dans lesquels nous passerons les examens mais nous sommes surpris du trajet, et à ne pas se méfier que nous sommes dans une période pluvieuse », souligne Anitha Mukandori, une candidate aux examens.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

De la part des parents,  ils disent que le Ministère de l’Education devrait prendre en considération ce problème qui pourra avoir des conséquences néfastes sur la scolarité de leurs enfants.

De la part du chargé de l’éducation en Secteur Busasamana, ce problème du trajet auquel font face les élevés est bien connu.

« Nous sommes conscients que ces élèves se fatiguent du faite qu’ils font un long trajet surtout ceux qui viennent du Cellule de Kabumba et Njerima en Secteur de Bugeshi »

Celui-ci révèle finalement que parmi 8 écoles basées  en secteur de Busasamana , 2 seulement on un internat  par conséquent ces élèves doivent s’ arranger en ce qui concerne le trajet et la restauration  jusqu’ a nouvel ordre.

Marie Grace Uwampayizina, est vice maire chargée des affaires sociales, en district de Rubavu. Elle promet que le district va essayer de remédier ce problème, tout en encourageant ces enfants a garder le sang froid, réviser leur cours pour la meilleure réussite.

La chargée de l’éducation dans ce district déplore le travail des directeurs de ces écoles qui n’ont pas communique cette situation au moment opportun. En plus, elle promet que les frais de restauration de ces élèves pourront être transfères au centre d’examen pour que les enfants ne meurent pas de fatigue et de faim.

Sur tout l’étendu du Rwanda, les examens nationaux de 2017 se passeront entre le 15 et 17 Novembre pour le primaire, et entre le 20 et 1er Décembre 2017 pour les élèves du secondaire.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Itangishatse Théoneste/ Bwiza.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina