kwamama 6

Ruhango: Une famille de treize et une vache dans une seule chambre

0

Les familles des autochtones de Byimana en  District de Ruhango au sud du Rwanda préfèrent passer la nuit avec leurs vaches pour les protéger contre les voleurs.  La famille de Jean Mbaraga, vit  dans une petite maison sans cuisine ni l’abri de leur vache ; étant au nombre de 13 personnes.

Beaucoup comme Mbaraga vivent la pauvreté extrême, même si les  vaches leur ont été données pour améliorer leurs conditions de vie. Cependant, ils ajoutent qu’ils savent bien que passer la nuit avec le bétail est dangereux, mais le problème est due au manque de moyens pour construire les abris pour leurs vaches ; ainsi préfèrent de les mettre dans leurs maisons.

Sarah Kahabaye, une vielle dame de 72 ans, du village de Kamonyi, cellule Kirengeli, confirme qu’elle vient de passer 7 mois dans la même situation dans sa maison à deux chambrettes.

“Je vient de passer 7 mois dans la même situation. La vache occupe la seule chambrette avec les garçons et moi avec les filles nous occupons l’autre chambre. Nous n’avons pas de moyens pour trouver l’abri de notre vache » explique-t-elle.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Pour la famille Mbaraga, les parents occupent la chambrette avec la vache et les enfants passent la nuit au salon.

Rose Sahinkuye s’inquiète de cette situation qui peut endommager sa maison a cause des urines de ces vaches, mais il n’y a pas d’autre arrangement pour s’en sortir.

Le Vice Maire du District de Ruhango Chargé  des affaires sociales ; Annonciata Kambayire déclare que la situation est généralisée, pas seulement chez les autochtones, même d’autres groupes veulent protéger leurs vaches contre les voleurs et les gardent en chambres.

« La situation n’est pas seulement chez les autochtones, elle est aussi dans d’autres familles. Ce qui est catastrophiques c’est que le district donne des vaches à des familles qui disposent les abris de leurs vaches mais après, ils détruisent ces abris pour s’en servir comme bois de cuisine. Le district va y intervenir pour aider ceux qui sont incapables de construire ces abris».

Dans ce secteur, il ya plus de 562 autochtones qui sont très pauvres parce que la poterie n’a plus de clients.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Zacharie Murekezi/ Bwiza.com

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.