kwamama 6

Rulindo: Deux hommes interceptés transportant environ un tonne de minéraux

0

La police du district de Rulindo détient deux hommes, qui ont été interceptés transportant environ 800 kilogrammes de cassitérite.

Les minerais sont soupçonnés d’avoir été volés dans les mines de Rutongo, a indiqué la police.

Selon le porte-parole de la police dans la Province du Nord, l’inspecteur en chef de la police, Hamdun Twizeyimana, le duo identifié comme Daniel Uwamahoro et Thacien Munyaneza transportait les minéraux non étiqueté dans une Toyota Hilux portant le numéro d’immatriculation RAA 427T.

Les suspects sont actuellement détenus au poste de police de Ntarabana alors que l’enquête se poursuit.

“Le véhicule a été intercepté dimanche vers 18 heures, dans la cellule de Kajevuba du secteur de Ntarabana. La façon dont ils avaient emballé les minéraux a signifié que quelque chose n’allait pas, mais encore une fois, ils n’avaient pas non plus le permis d’exploration minérale ni de permis de commerce », a déclaré le CIP Twizeyimana.

Il a ajouté: “Au cours des interrogatoires, les deux ont affirmé qu’ils étaient des employés de Rutongo Mines, mais plus tard, nous avons vérifié auprès de Rutongo Mines et établi qu’ils n’ont jamais été leurs employés.”

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Bien que les suspects aient avoué avoir volé les minerais des mines de Rutongo avec l’aide des mineurs de la concession, le porte-parole a indiqué qu’ils procéderaient à des investigations approfondies pour établir l’origine des minerais avant de les remettre aux propriétaires légitimes.

Actuellement, personne n’a revendiqué la responsabilité des minéraux.

En janvier de l’année dernière, la police de Rulindo a également arrêté deux hommes qui avaient volé 419 kilogrammes de minéraux de cassitérite dans la concession minière de Rutongo.

Toujours dans le même district, en mars de l’année dernière, quelque 600 kilogrammes de minéraux non étiquetés ont été saisis par la police alors qu’ils étaient introduits clandestinement dans deux véhicules.

En juillet de la même année à Rulindo, la police a récupéré environ 540 kilogrammes de minéraux qui avaient été volés dans la concession minière de Rutongo et a arrêté le principal suspect.

Selon le porte-parole, la police a longtemps renforcé son emprise sur le commerce illégal des minerais.

«Les minéraux sont censés être étiquetés avant d’être transportés d’un endroit à un autre, à l’intérieur ou à l’extérieur du pays, et par des personnes ou des entreprises agréées. Ce sont des transactions frauduleuses qui mènent à l’évasion fiscale “, a-t-il dit.

L’article 438 du code pénal stipule que; “Toute personne qui entreprend des recherches illégales ou exerce illégalement des activités commerciales dans des minéraux précieux, sera passible d’une peine d’emprisonnement de six mois à un an et d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 millions de Frw.”

 

Abonnez-vous à BWIZA TV pour recevoir des nouvelles et des mises à jour de chansons

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.