Deux jeunes congolais sont détenus à la station de la police de Bugarama, dans le district de Rusizi en province de l’Ouest, poursuivis de faire pénétrer sur le territoire rwandais des cannabis.

Ils  sont appréhendés  le 16 avril 2017  vers 13 h00 dans la cellule de Cyarukara du secteur de Muganza.

De son interview accordée à Bwiza.com, la Secrétaire Exécutive de la cellule de Cyarukara, Suzanne Musabyemariya, dit que les nommés Haruna Baraka, 22 ans, et Mukonze Furaha, 25 ans, sont appréhendés dans les limites du secteur de Bugarama et Muganza, dans le village de Nyakagoma, l’un en possession d’une enveloppe remplie des cannabis.

Rencontrés par le chargé de la sécurité au niveau du secteur,  Alexis Nshimiyimana, de leur demander sur  le contenu de l’enveloppe, soudain est constaté qu’ils sont effrayés et commencent de se sauver. Il appelle la population de faire secours pour arrêter les suspects.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Par la suite, les suspects  jettent l’enveloppe dans le marais, mais la population de pouvoir les arrêter et récupérer les cannabis jetés dans l’eau du marais. Le reste des  pellets non vendus estimé à  ½ kg.

‘’Les suspects parlent le Kinyarwanda, mais leur identifications révèle qu’ils ont la nationalité congolaise  de Kamanyola (République Démocratique du Congo),  frontalier du secteur de Bugarama. Ils ont traversés la douane par le moyen de ‘’jeton’’ sauf motif de se rendre à Bugarama.’’, déclare Musabyemariya.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

D’ajouter, ‘’Ils avaient commencé de se battre contre les agents de la sécurité et refuser d’exhiber leurs pièces d’identités, mais finalement après notre effort, ils les exhibent. Leur destination de trafic était la Cité de Bugarama.’’

De son témoignage, un résident du lieu dit:’’Il est clair que les cannabis entre dans cette zone, parce que les  jeunes de notre secteurs sont souvent arrêtés avec les cannabis. Nul ne doute qu’ils sont importés du Congo. Nous exhortons les services de la sécurité de renforcer le contrôle et aussi d’arrêter les consommateurs.’’

Le charge de la sécurité au niveau du secteur ‘’Police communautaire’’, exhorte la population de donner l’information en temps opportun pour lutter contre le trafic des drogues qui nuisent la sécurité.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina