Rwanda/ Danemark : extradition Wenceslas Twagirayezu, un fugitif du génocide

0

Le Rwanda a publié environ 1 000 inculpations depuis 2008 pour des suspects du génocide rwandais vivant dans différents pays.  Dix-neuf fugitifs du génocide ont été extradés pour être jugés au Rwanda, dont Wenceslas Twagirayezu, qui a été extradé du Danemark, ce mardi 11 décembre.

Une déclaration de  Jean Bosco Mutangana, le procureur général du Rwanda, lors  d’une conférence de presse à Kigali ce mercredi matin.

Twagirayezu est accusé de génocide, d’extermination et de meurtre en tant que crime contre l’humanité.

Les autorités danoises l’ont extradé hier mardi, après avoir épuisé toutes les voies de droit pour contester son extradition vers le Rwanda pour y être jugé.

Twagirayezu, 50 ans, arrivé  à l’aéroport mardi soir, est en détention préventive depuis mai dernier et est accusé de génocide, d’extermination et de meurtre en tant que crime contre l’humanité.

L’accusation accuse le suspect d’avoir participé à l’assassinat et à l’extermination de masse de Tutsis, où il a, avec d’autres, attaqué divers endroits de l’ancienne commune de Rwerere dans le district de Rubavu, faisant des milliers de morts.

Il a notamment commandé des attaques contre la paroisse catholique de Busasamana, où plus de 3 000 Tutsis avaient cherché refuge et plus de 1 000 ont été assassinés dans cette localité, selon les accusations.

Twagirayezu, qui aurait été ouvertement porteur d’une arme à feu pendant le génocide, est également victime d’assassinats à l’université de Mudende(UAAC), où plus de 1 000 civils tutsis ont trouvé refuge et d’autres à l’Institut Saint Fidele, où des enseignants et des étudiants ont été forcés de monter à bord d’un bus vers  Nyundo où ils ont été tués.

«L’Autorité nationale des poursuites pénales du Rwanda est prête à traduire devant le juge Twagirayezu Wenceslas devant la chambre spécialisée des crimes internationaux de la Haute Cour et à garantir que les droits de l’homme dans les procédures pénales seront pleinement respectés dans l’optique d’un procès équitable», indique le communiqué.

Le ministère public a également remercié les autorités judiciaires danoises et d’autres autorités compétentes d’avoir facilité la procédure d’extradition.

C’est le deuxième Rwandais à être extradé du pays nordique; le premier était Emmanuel Mbarushimana, qui a été extradé en 2014.

Qui est Twagirayezu?

Twagirayezu est arrivé au Danemark en 2001.

Il est dit que Twagirayezu, qui dirigeait une organisation au Danemark connue sous le nom de Fondation Dutabarane, était autrefois enseignant à l’école primaire Majyambere dans le secteur de Busasamana, dans l’actuel district de Rubavu.

Il était bien connu dans les anciennes communes de Rubavu, Mutura et Rwerere, dans l’actuelle province de l’ouest. Selon des témoignages, il aurait ouvertement porté un fusil pendant le génocide.

Selon l’accusation, le suspect était le président du parti extrémiste, la CDR, dans l’ancien secteur de Gacurabwenge, dans l’actuel district de Rubavu, et était un chef de milice connu dans la région lors du génocide contre les Tutsi.

La CDR était composée des membres les plus virulents des groupes politiques extrémistes qui ont joué un rôle majeur dans le génocide.

Le génocide de 1994 a fait un million de morts en 100 jours, principalement des Tutsis et des Hutus modérés.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.