kwamama 6

Rwanda Day en Belgique, la diaspora s’exprime devant le Président Kagame

0

Rwanda Day (Journée Rwandaise) est une occasion pour la diaspora rwandaise, où le dialogue se fait avec le président Paul Kagame. Ce 10 Juin, il se déroule encore en Belgique, à Ghent ou les membres de la diaspora pointent du doigt aux dirigeants rwandais de détourner leurs biens, et le président se charge de régler.

Les rwandais vivant en Europe surtout en Belgique rêvaient de cette journée, et la salle Flanders Expo est pleine. Autour de quatre mille rwandais sont là, hommes, femmes et jeunes. Ils ont été matinaux venant de la France, la Hollande, l’Angleterre, la Russie, la Suisse, la Norvège, la Suède, l’Italie etc. D’autres viennent des villes de Belgique comme Liège, Louvain, Bastogne, Bruges, Charles Roi et autres. La tricolore rwandaise en main, avec des panneaux montrant l’avancement de leur pays natal. Leur passage se caractérise par l’Umudiho (danse traditionnelle rwandaise) partout où ils passent.

Les participants à cette évènement se sont exprimés, jusqu’à pointer les dirigeants rwandais qui détournent les biens des gens, surtout ceux de l’étranger. Le Président Kagame promet, « laissez ces grandes personnalités à ma charge ».

Vanessa Uwizeye, accuse n’avoir rien reçu des endommagements du génocide. Elle habitait Nyakabanda en ville de Kigali, et a porté plainte à plusieurs instances mais en vain. Et le Président Kagame, passa la balle à Jonston Busingye, ministre de la justice au Rwanda, présent aussi dans la même salle.

Pour Rose Umugiraneza, elle vendu une maison à Theoneste Mutsindashyaka, mais ce dernier n’a payé que 20%. Theoneste Mutsindashyaka fut maire de la ville de Kigali, Gouverneur de la province de l’Est et Ministre de l’éducation au Rwanda. Actuellement, il est chargé du désarmement dans la communauté Est africaine(EAC).

Theoneste Mutsindashyaka n’a pas payé, sous pretexte que Rose avait des impayés sur crédit bancaire, ce que Kagame n’a pas digéré, car Mutsindashyaka devait payer et laisser la Banque négocier avec la contractante, Rose en l’occurrence.

Une clinique pour traiter la calvitie

La communauté rwandaise de la Suisse, voudrait implanter au Rwanda, une clinique qui traite la  calvitie. Dr Patrick  Mwamba, de cette communauté, aimerait aider les rwandais à garder les cheveux à tout âge.

La même communauté souhaite que la suivante journée rwandaise se passe en Suisse, et le Président ne s’y oppose pas.

Mais pour la clinique, Dr Mwamba doit savoir que, « à part même de la clinique, le Rwanda a besoin de la connaissance qu’il garde à lui ».

De dire, « nous voulons aussi ce qu’il porte pour arriver à tout ça, son intellect, son expertise, sa technologie, …nous avons soif de cette personnalité au sien de nous, il sera facilité à travailler au pays…il ne reste que lui demander quand viendra-t-il ».

C’est l’ère de la nouvelle histoire rwandaise, dit Kagame. « L’histoire basée sur l’unité, le travail, la franchise. L’ère de n’attendre personne pour résoudre nos problèmes, nous avons appris tant de leçons sur les conséquences de cette approche ».

« Que chacun vive là où il se sent bien, mais sans couper le cordon ombilical avec le bercail. Que ceux de l’étranger joignent les efforts avec ceux de l’intérieur. Cette complémentarité est super, c’est le Rwanda Rugari (vaste Rwanda), au-delà des frontières. »

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

La Belgique compte trente-cinq mille rwandais, dont les étudiants, hommes et femmes d’affaires et fonctionnaires. L’histoire de Rwanda day monte de Decembre 2010, quand le Président a rencontré les rwandais de Belgique à Bruxelles, mais l’évènement a commencé à porter ce nom l’année suivante.

Ainsi, la Journée rwandaise commence en Juin 2011 à Chicago, puis Septembre 2011 à Paris, Septembre 2012 à Boston, Mai 2013 à Londres, Septembre 2013 à Toronto, Mai 2014 à Atlanta, Octobre 2015 à Amsterdam, et Septembre 2016 à San Francisco.

Parmi les résultats, le rapatriement des hommes politiques et descendants des politiciens, les investisseurs étrangers qui montent des business au Rwanda, etc.

Le fruit le plus marquant est le rapatriement de Pierre Célestin Rwigema, ancien premier ministre rwandais qui avait exilé aux USA pendant la période des juridictions transitionnelles Gacaca. De retour, il est devenu immédiatement  parlementaire rwandais à la communauté Est africaine (EALA) jusqu’aujourd’hui.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

 

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.