kwamama 6

Rwanda : Election du nouveau comité de l’ADEPR après le limogeage de l’ancien

0

Apres les mésententes au sein de l’ADEPR (Association des Eglises Pentecôtes au Rwanda), conclues par l’arrestation et traduction en justice de certains dirigeants pour détournements des fonds, les accusés sont forcés de démissionner-en secret ; et les urnes suivent.

Le 29 mai courant, Révérend. Emmanuel Rurangirwa,le dirigeant de l’ADEPR dans la ville de Kigali, rédige une lettre officielle à l’attention des membres pour convoquer une assemblée générale. La réunion dont l’objet est d’élire le nouveau comité, se tient ce Mardi  30 mai 2017. Ceci vient après la récente arrestation de l’Evêque Jean Sibomana pour dilapidation du patrimoine de l’église.

« Frères et sœurs membres de l’Assemblée Générale de l’ADEPR, salut. Conformément aux conclusions de la réunion du conseil administratif (CA) de l’ADEPR tenue à l’hôtel DOVE le 29 mai 2017, nous nous réjouissons de vous inviter à l’Assemblée Générale Extraordinaire  qui se tient le 30 mai courant à d’hôtel DOVE à partir de 10 H 00. Nous demandons aux dirigeants de s’assurer que l’invitation ait parvenue à tous les membres. Merci’’, extrait de  la lettre.

Au cours de l’Assemblée Générale, est élu le nouveau comité du CA, qui doit remplacer l’ancien comme suit:

Rev. Ephraim Karuranga, Représentant Légal  de l’ADEPR

Rev Jean Karangwa,  R.L adjoint,

Pasteur Viateur Ruzibiza, Secrétaire Général et chargé de communication

Pasteur Patrick Nsengiyumva , conseiller au niveau national.

Aulerie Umuhoza, chargée de l’Administration et Finance

Les élections sont tenues en toute discrétion à l’abri des média et les résultats sont communiqués à la fin.

Les membres de l’équipe sortante, arrêtée et mise sous surveillance par la Police,  sont soupçonnés de détournement de fonds de l’Eglise.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Il s’agit de l’Evêque Jean Sibomana, Evêque Tom Rwagasana, Christine Mutuyemariya, Théophile Sindayigaya et de trois autres hautes figures de l’ADEPR Bernard Sebagabo, Straton Niyitanga et Valens Gasana. Ils sont tous placés actuellement en détention provisoire de 30 jours.

Qu’en est-il au fait ?

C’est juste suite aux allégations par certains membres, qu’ils ont collecte des fonds pour rembourser le crédit construction de l’Hôtel DOVE.

Au fait, ADEPR a contracté un crédit de 3,6 milliards de francs rwandais, payables en 10 ans ; pour construire un Hôtel luxueux a Gisozi (partie rurale Ouest de Kigali). Peu après, les dirigeants en détention ont voulu rembourser le crédit en une année, par participation des adeptes.

Le collecte a bien réussi, chacun donnait selon ses revenues, mais hélas ; la somme se reposait dans la poche des dirigeants.

Et, voilà deux mois que le crédit rentre dans l’impaiement. Les adeptes déplorent la vente aux enchères éventuelle dudit Hôtel par la Banque.

L’un témoigne, « vraiment c’est dommage nos efforts, si ces gens avaient bousilles les recettes de l’Hôtel après remboursement, au moins l’immeuble appartiendrait à l’Eglise. Mais ils n’ont fait que se distraire derrière nos dos ».

Par ailleurs, adeptes et non adeptes confondue, se lamentent d’une micro-finance passe aux oubliettes, la SICO. Celle-ci étant une coopérative d’épargne et de crédit, créée en 2010,  dans laquelle un bon nombre de rwandais aurait investi, mais finalement spolié par les dirigeants de l’ADEPR.

Les témoignages disent que les Pasteurs sensibilisaient les adeptes pour investir dans SICO, et souvent par force, mais ça n’a pas duré une année, ses portes ont fermé, ceux qui y ont investi sèchent des larmes.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta&Jean Baptiste Karegeya

 

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.