kwamama 6

Rwanda: Kaboneka prévient ceux qui sabotent les candidats, le maire Rubavu en est arrêté

0

Francis Kaboneka, ministre rwandais de l’administration locale, exhorte les dirigeants locaux de faciliter davantage les candidats aux présidentielles dans leurs campagnes électorales. Ceux qui tendent les pièges aux candidats commencent à consommer les conséquences, comme Jeremie Sinamenye, le Maire de Rubavu à l’Ouest.

Les candidats disent que la campagne se déroule bien sauf dans le district de Nyagatare où Dr Frank habineza, candidat du Parti Vert rencontre des difficultés. Selon le parti, comme convenu, le Dr Frank Habineza devrait utiliser le terrain de Nyarupfubire du secteur Rwimiyaga, mais il a été surpris d’être envoyé à Gacunderezi, puis Bugaragara vers Kagitumba, le coin lointain au nord-est du pays.

Les autorités locales disent que le premier terrain sert de marché, le deuxième étant près d’une école. Le troisième est proche du cimetière, dans une zone non habitée. Ainsi la campagne échoue, la délégation préfère de faire un tour dans la ville de Nyagatare pour saluer la population.

Les motards de Nyagatare

Non seulement cela, les motards avec des branches d’arbres et des drapeaux d’autres partis politiques, empêchent la délégation de passer en ville pour saluer la population.

Dans la même province de l’est, à Kirehe, Dr Frank Habineza fut contraint de changer le site de campagne électorale. Il quitte Nyakarambi pour Gahara, trente minutes en véhicule sur une route poussiéreuse. Sur le terrain, les écoliers du primaires, avec les fanions d’un autre parti. Ils boycottent la campagne, disant non, en balançant les drapeaux en l’air.

Les ecoliers de Gahara/Kirehe

Dans une conférence vidéo avec tous les maires des districts, Ministre Kaboneka rappelle les dirigeants locaux  qu’il faut respecter les directives données.

« Laissez les candidats  faire la champagne librement, donnez la chance aux rwandais de savoir les idées différentes, afin de se choisir le meilleur pour eux’’, dit Kaboneka.

 Par ailleurs, Ministre Kaboneka met en garde ceux qui ferment les bureaux au cours de la campagne, dit que les activités de la campagne ne doivent pas bloquer l’octroi des services dans les services de l’état.

‘’Toutes les instances,  la cellule, secteur et district ont reçues des directives qu’ils doivent suivre. Le personnel doit être présent pour donner les services,  pas question de fermer les bureaux.’’

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

En outre, Ministre Kaboneka exhorte le secteur privé de renforcer les activités plutôt de passer leurs temps aux activités de campagne. Faire un agenda pour pouvoir honorer les deux à la fois sans que l’une  perturbe l’autre.

Les premiers subissent les conséquences : Le maire de Rubavu arrêté

La même soirée de la conférence, Sinamenye Jérémie, Maire de Rubavu est incarcéré. Il est avec Espérance Dukundimana chargée de l’administration, et Elzaphan Ugirirabino, secrétaire Exécutif du secteur Nyamyumba. Les sources à Bwiza.com confient que d’autres autorités de bases seraient poursuivies avec ces trois.

Selon un post twitter de la police, partagée par le Ministère de la gouvernance, le trio et un autre de Nyaruguru sont poursuivis d’avoir rendu mauvais services aux candidats présidentiels. A Nyaruguru, il s’agit de Bertin Kagabo, secrétaire Exécutif du secteur Busanze.

Candidat Mpayimana a Nyamyumba/Rubavu

Tous auraient saboté le candidat Philippe Mpayimana, qui était à Nyamyumba et Busanze au cours de cette semaine, dans sa campagne électorale.

Les sources de Nyaruguru disent ne pas être au courant de cette situation, d’autres s’abstiennent à ce propos. Kayitesi Eugénie, chargée de l’administration rejette avoir été dans lieux ces derniers temps. Mutungirehe Alexis, membre du conseil concertatif de Busanze et directeur de Runyombyi 2 déclare avoir été occupé par les examens, « je n’ai pas su si Philippe Mpayimana est venu ici ». Ndungutse Jean Fidele, chargé de la communication  refuse la compétence de parler sur le cas, et recommande d’appeller le Maire, qui à son tour ne décroche pas son portable.

Les proches de Mpayimana se réservent de la cause de cette arrestation, mais toujours reconnaissent n’avoir pas eu aucune assistance des autorités de bases à Busanze. « On ne s’est pas vu avec l’exécutif, aucune autorité locale n’est venu sur notre site de campagne, ni pour nous introduire, ni pour nous assister », contrairement à ce que préconise Kaboneka.

Trois candidats discutent la Présidence de la République, dont Paul Kagame du FPR-Inkotanyi, au pouvoir depuis 1994, Dr Frank Habineza du Parti Vert et Philippe Mpayimana, candidat indépendant.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta&Jean Baptiste Karegeya

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.