kwamama 6

Rwanda : La police arrête les directeurs d’Eau et d’Energie

0

Emmanuel Kamanzi, directeur général de la EDCL (Energy Development Corporation Ltd) et le chef sortant de WASAC (Water and Sanitation Corporation), James Sano, sont dans les mains de la police.

James Sano fut arrêté samedi, le jour même de sa révocation au poste de DG du WASAC, mais Kamanzi était encore en fonction.

Selon ACP Theos Badege, porte-parole de la police, les deux sont poursuivis pour des illégalités dans la passation des marchés et l’utilisation abusive de biens publics.

“Les enquêtes révèlent que Sano a octroyé illégalement une soumission d’une valeur de 61 M à Cerrium Advisory Ltd. La soumission qui visait à superviser ses stagiaires, leur préparer les examens de recrutements. Il a également accordé illégalement une offre pour la construction d’une station de pompage d’eau de Kayenzi-Kamonyi d’une valeur de Rwf371M sans devis”, a déclaré Badege.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Kamanzi est aussi accusé d’avoir ignore la procédure standard dans la passation du marché pour les transformateurs et les poteaux électriques.

“Il a signé illégalement un contrat de 10 transformateurs défectueux et 400 pôles électriques d’une valeur de 45 000 $ et de 280 000 $ respectivement”, a déclaré la police.

Vendredi passé, après la remise des diplomes, Pudence Rubingisa, de l’Université Nationale du Rwanda fut aussi arrêté pour les allégations similaires. Il est parmi les hauts dirigeants de cette institution en matière des finances.

Badege a ajouté: «La loi rwandaise tolère pas la corruption et le détournement de biens publics, car ca handicape le développement national et le bien-être de la population, les enquêtes sont  en cours pour identifier les coaccusés ».

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Zacharia Murekezi

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.