kwamama 6

Rwanda : La vie des réfugiés burundais se détériore suite au manque de financement

0

Selon le HCR, seulement 12 % du financement pour appuyer les réfugiés burundais dans la région était disponible en août. Ainsi, les camps restent encombrés, la pénurie d’eau et la nourriture, les maladies ; menaces ces burundais qui continuent à quitter leur pays. Un article de The EastAfrican.

«Les réfugiés continuent de vivre dans des camps encombrés, confrontés à l’insécurité, à la détérioration des abris d’urgence, à la pénurie d’eau et à la nourriture ; les services de santé et d’éducation sont dépassés», a déclaré Catherine Wiesner, coordinatrice régionale de réfugiés du Burundi.

“De nombreuses zones d’hébergement de réfugiés sont à risque de maladies transmissibles, y compris le paludisme et la diarrhée aiguë. Parce que nous continuons à recevoir de nouveaux arrivants, ce qui signifie que les besoins augmentent chaque jour. ”

A un quart de fin d’année, seulement 12 %  des 429 millions de dollars est là.

Le défi du financement a été lié à l’augmentation des déplacements massifs dans d’autres pays d’Afrique subsaharienne tels que la Somalie, l’Érythrée, le Soudan et le Soudan du Sud.

Cela affecte la qualité d’accueil et de protection des réfugiés par les pays hôtes, a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Le Rwanda, deuxième plus grand hôte après la Tanzanie(87 493 réfugiés burundais), seulement 16% des 82,9 millions de dollars nécessaires pour 2017 ont été remis.

Mahama, le plus grand camp de réfugiés au Rwanda, affiche l’impact de l’énorme lacune dans le financement, mais le HCR lutte pour respecter les normes minimales pour les réfugiés.

Martina Pomeroy, l’agent des relations extérieures du HCR Rwanda, a déclaré à The EastAfrican qu’un quart des réfugiés au Rwanda vivaient entassés dans des hangars en toitures plastiques.

«On s’efforce de répondre aux besoins les plus fondamentaux des réfugiés, dont un abri adéquat, d’eau pour boire et d’hygiène suffisante, d’assainissement de base et d’autres besoins vitaux», a-t-elle déclaré.

Un bon nombre de 53 000 réfugiés burundais sont installe au camp de Mahama a l’est du Rwanda, tandis qu’une trentaine de milles restent dans les zones urbaines, comme Kigali la capitale rwandaise et Butare au sud.

 Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.