kwamama 6

Rwanda: Les religieux doivent prêcher sur les taxes, mais ils demandent une contre partie

0

L’office rwandais des recettes a tenu  cette semaine, une réunion de sensibilisation aux religieux pour prêcher sur les taxes, mais ces derniers soulèvent l’exonération des véhicules des hauts dirigeants, alors que ceux des religieux sont dédouanés, et ils évoquent l’indiscipline du personnel de cette institution.

La prière de clôture a affirmé bel et bien que les discussions n’ont accouché qu’à une souris. Sans introduction aucune, Abbé Vincent Gasana attaque sa prière, « Seigneur, nous te remercions de ces entretiens qui nous rappellent de rendre à César ce qui lui  appartient. Nous te demandons aussi d’aider César à nous parvenir ce qui est à nous, d’une bonne et correcte façon, Amen ».

L’objectif de la réunion était de conscientiser les leaders religieux sur le rôle des taxes au développement du pays, comme ils représentent 95% de leurs adeptes.

Drocelle Mukashyaka, commissaire adjoint au RRA exhorte ces religieux de prendre la relève, et incorporer le paiement d’impôts dans leurs discours quotidiens.

Drocelle rappelle un verset biblique, « Rendez  à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu », Luc 20, 25 ; et aimerait que le musulmans aussi lui rappellent un verset coranique à ce propos. Le même verset est soutenu par Robert Mugiraneza, qui représente l’Eglise Anglicane au Rwanda (EAR).

Sheikh Salim Hitimana, Mufti du Rwanda déclare que les leaders musulmans au Rwanda sont déterminés  à  cet appel, et promet de lutter contre le non paiements d’impôts.

Le Mufti reconnait la relation entre les recettes du RRA et les croyants, comme ils exploitent les infrastructures publiques.

Il en est de même pour Révérend Pasteur Ephreim Karuranga, nouveau représentant de l’ADEPR, qui parle des politiques publiques aux adeptes.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

« Si nous prêchons aux gens, et ils renoncent au vagabondage sexuel, et nous prévenons le paludisme en eux, et ça réussit, c’est ainsi pour le détournement d’impôt sera redressé, ils vont comprendre », déclare Pasteur Thérèse Mukamakuza, au nom de l’Eglise Presbytérienne au Rwanda(EPR).

Mais Pour Vincent Gasana de l’Eglise Catholique, le message aura à passer, mais « jamais pendant la sainte messe ».

Abbé Vincent Gasana

 

Ces religieux rappellent aussi RRA à la discipline de son personnel qui reste à désirer, « ils viennent avec des dialogues policiers et sans respect, alors qu’ils ont à faire avec un citoyen, patriote aussi ».

Pascal Ruganintwari, un autre commissaire adjoint au RRA, insiste sur la force que détiennent les religieux, pour changer l’entendement des adeptes.« Vous qui dirigez les cœurs de vos gens, aidez-nous à les faire comprendre l’importance des impôts, qu’ils puissent payer selon la loi ».

 

Pour Pascal, RRA voudrait l’espace dans les églises et mosquées pour évoquer ces sujets, et que les pancartes et vidéos soient mises à l’intérieur.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.