kwamama 6

Rwanda-Malawi: Vincent Murekezi présumé génocidaire sera extradé

0

Le Rwanda et le Malawi viennent de signé un accord d’extradition des présumés d’un pays  à l’autre. Faute du manque des entre les deux pays a été l’obstacle de la non extradition vers le Rwanda, d’un rwandais Vincent Murekezi présumé auteur du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 au Rwanda, qui est sur le sol du Malawi.

Quelques jour savant le juge du tribunal de grande instance de Lilongwe, le juge Patrick Chilunga, avait rejeté la demande d’extradition vers le Rwanda de Vincent Murekezi sur base qu’il n’avait pas des accords d’extradition des présumés entre le Rwanda et le Malawi.

Les cérémonies de la signature des accords ont été signe à Lilongwe entre le Ministère des Affaires étrangères malawite représenté par le Ministre Francis Kasasila, le ministre malawite de la justice Samuel Tembenu et le ministre rwandais de la justice Johnston Busingye.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Le Comite Consultatif des Droits de l’homme au Malawi se félicite de la signature des accords ente le Malawi et le Rwanda, à l’époque il avait accusé le ministère de la justice malawite des autorités et le parquet général de ne pas pouvoir donner conseil à la police de la procédure de poursuivre les accusations portées contre Vincent Murekezi.

Le comité dit que même si Vincent Murekezi, en tant qu’un homme d’affaires a participé au développement du Malawi en payant ses impôts, mais que cela ne peut pas être un motif de le laisser en liberté sans être poursuivit de ces actes d’accusation perpétrés au Rwanda. Qu’il doit être traduit en justice.

Selon Robert Mkwezalama, Président du comité dit que continuer héberger Vincent Murekezi et d’autres présumés ne serait qu’appuyer les malfaiteurs.

Vincent Murekezi est poursuivi pour crimes de génocide, crime contre l’humanité, complicité dans la conception du génocide, crimes commis à Butare (Sud du Pays) dans le Secteur Tumba. Le tribunal Gacaca de Tumba l’a jugé par contumace et a statué sur la peine contre lui de perpétuité.

Vincent Murekezi est refugié au Malawi depuis 2003 Après des investigations d’usage, il a obtenu le permis de résidence au Malawi en 2008 et la nationalité en 2013 après avoir payé 5000$ , somme qu’il a payé le 9 mars 2016.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter 

Abdou Nyampeta

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.