La police de Rulindo de la province du Nord detient un homme en possession illégale de 28 Kg de wolfram, tandis qu’à Gatsibo de la province de l’Est, deux dirigeants locaux sont arrêtés pour la demande  de la corruption.

Les minerais interceptés sont  illégalement exploités dans une concession dans le district de Gicumbi, selon IP Innocent Gasasira, porte-parole de la police de la région du Nord.

Le suspect identifié comme Innocent Nsengiyumva, est intercepté vendredi sur la route Musanze-Kigali, il est maintenant détenu à la station de la  police de Ntarabana à mesure que les enquêtes se poursuivent.

IP Gasasira  déclare que l’arrestation provient d’un citoyen concerné qui doutait que le transporteur n’a pas de documents appropriés, et il est vrai,  il n’a pas de documents qui lui permettent de déplacer les minéraux.

L’exploitation et le transport de minéraux ont des procédures et des lois réglementaires au Rwanda, l’exploitation minière et la vente de minéraux sont effectuées par des entreprises ou des personnes autorisées.

En vertu de l’article 438 du code pénal,  le traitement des minerais illégalement est punissable d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à un an et d’une amende d’entre 3 millions et 10 millions de francs rwandais ou l’une de ces pénalités.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

D’autre part en province de l’Est, la police a arrêté deux autorités de base dans le district de Gatsibo, qui sollicitent un pot-de-vin d’un résident, dont la vache est confisquée soupçonnée d’être volée.

Le porte-parole de la police pour la région de l’Est, IP Emmanuel Kayigi,  déclare que le 21 avril courant, Anastase Nziyumvira achète une vache au marché local de la cellule de Simbwa. Comme il l’emmène à la maison, il est intercepté par Jean Marie Vianney Bisanukuri, un personnel de DASSO et le chef du village appelé Cassien Muhayimana, dans la cellule de Kabeza du secteur de Kabarore.

“Ils lui ont demandé des documents de propriété, qu’il n’avait pas. Les deux ont saisi la vache pendant une nuit alors qu’ils l’attendaient pour produire les documents identifiant le propriétaire légitime de la vache “,  déclare IP Kayigi.

“En apportant les documents, le duo a refusé d’abandonner sa vache et lui a demandé de payer  30.000 Frws. Il a accepté de se conformer et a demandé un certain temps pour trouver l’argent. C’est à ce moment-là qu’il a appelé le numéro d’urgence de la police 112 qui l’a relié à la police à Gatsibo, qui les a arrêtés en flagrant délit recevant le pot-de-vin “, ajoute-t-il.

IP Emmanuel Kayigi remercie Nziyumvira de défendre ses droits et de dire non à la corruption, et appelle le grand public à faire de même.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire
Andika amazina