kwamama 6

Rwanda-MTPI: Une libération anticipée aux deux présumés du génocide contre les tutsis

0

Le Mécanisme des Tribunaux Pénaux Internationaux accord la libération anticipée aux génocidaires rwandais l’historien Ferdinand Nahimana et à l’abbé Emmanuel Rukundo.
Mécanisme des Tribunaux Pénaux Internationaux ( en sigle) MTPI) a succédé au Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR) qui avait condamné l’universitaire Ferdinand Nahimana à 30 ans de prison et le prêtre Emmanuel Rukundo à 23 ans de prison pour leur rôle dans le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994.

Les deux génocidaires rwandais étaient détenus au Mali en vertu d’un accord sur l’exécution des peines signé entre l’ONU et ce pays ouest-africain. Pour le MTPI, le fait que les deux génocidaires aient déjà terminé les deux-tiers de leur peine et le fait qu’ils aient montré des signes de réhabilitation militent en faveur de leur libération anticipée.

Ces deux décisions portent à dix le nombre de personnes qui ont bénéficié de libérations anticipées sur les 61 condamnés du TPIR.  Par le passé, ces libérations anticipées ont été vivement critiquées au Rwanda où elles sont perçues comme une banalisation du génocide des Tutsi.

Enseignant à l’Université Nationale du Rwanda, Ferdinand Nahimana est co-fondateur de la tristement célèbre RTLM (Radio-Télévision Libre des Mille collines) qui appelait au meurtre des Tutsi pendant le génocide.

Prêtre de l’église catholique romaine, l’abbé Emmanuel Rukundo est un ancien aumônier militaire dans le nord du Rwanda.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.