kwamama 6

Rwanda : Polémique sur le sort des crocodiles qui ravagent les habitants

0

Les crocodiles de la rivière Nyabarongo viennent de tuer plus de trois personnes des districts Nyarugenge et Kamonyi. Les familiers des défunts déplorent, la population veut se venger et les tuer aussi, les environnementalistes les défendent, et les autorités promettent le déménagement et l’approvisionnement en eau potable.

Les villageois de Kavumu/ Mageragere de Nyarugenge et ceux de Rugarika de Kamonyi disent qu’ils n’ont pas d’autre choix que d’aller chercher de l’eau à la rivière, et ainsi deviennent la proie des reptiles.

Mme Mukanyana, 43 ans, mère de six enfants est veuve d’Oreste Habamenshi, porté par le crocodile vendredi passé. Elle, avec ses voisins vivant le long de la rivière Nyabarongo estiment que sept personnes déjà ont été tuées par les crocodiles en allant chercher de l’eau à la rivière.

Les autorités de la Province du Sud, qui déconseillent toujours d’aller chercher de l’eau dans la rivière, assurent que la société d’eau et d’assainissement WASAC allait pomper de l’eau dans le Nyabarongo au profit des villageois.

Dans une rencontre de lundi entre les habitants et les autorités a ce sujet, la gouverneure Marie-Rose Mureshyankwano a proposé le déménagement de ces habitants loin des rives, tout en prévenant de ne plus aller chercher de l’eau à la Nyabarongo.

En plus, les négociations avec la WASAC (Societe charge de l’eau et assainissement) vont commencer pour étendre les canalisations d’eau vers les communautés le long de la rivière.

Ce jeudi 24 aout, l’un des crocodiles a été tué, piégé par la police avec la population, qui avait toujours demandé l’aveu de résoudre ce problème eux-mêmes. Quarante sept œufs de crocodiles ont été aussi trouvés au bord de cette rivière.  Fin de la journée, le crocodile adulte et lourd a été transporté par une vingtaine de personnes, et brulé, sur l’ordre de RDB (Bureau charge du développement au Rwanda).

Mais les officiels du REMA (Autorité rwandaise de gestion de l’environnement) ont lancé un message de regret, avançant que « Tuer les crocodiles n’est pas solution ».

Ir Collette Ruhamya, DG du REMA s’est désolée à Umuseke.rw, que la chasse des crocodiles ne résoudra rien, mais plutôt l’approvisionnement en eau aux habitants, afin qu’ils n’approchent plus les crocodiles à la rivière.

La haute responsable d’un organe environnementaliste suppose que les « crocodiles n’ont pas attaqué les résidents chez eux, au contraire les gens se sont rendus à la rivière, logis des crocodiles. A mon avis, si les crocodiles ont tué les gens, la solution n’est pas de les tuer aussi, mais donner de l’eau aux gens ».

En tant qu’environnementaliste, « nos gens ne doivent pas utiliser l’eau de rivière, s’ils ne sont pas tués par les crocodiles, ils le seront par la noyade (surtout les enfants), ou des maladies ».

Elle ajoute, « Si les crocodiles attaquaient les gens à leurs domiciles, la mesure serait de les tuer, mais les crocodiles vivent dans l’eau, -ils sont aquatiques-, c’est leur environnement à eux. Alors si on y va et ils tuent quelqu’un, je pense que le problème n’est pas le crocodile, c’est plutôt le manque d’eau à la population ».

Par ailleurs, les gens sont surpris par cette intervention tardive du REMA, car il n’avait rien dit des morts des gens. En outre, un lecteur rappelle que Mme Ruhamya fut un temps Secretaire d’ Etat chargée de l’eau au MININFRA.

Et si le problème de l’eau est résolu, l’on se demanderait le sort des champs que les habitants exploitent au bord de la Nyabarongo, ils cultivent et souvent cherchent les herbes pour leurs bétails. Qu’en sera-t-il ?

D’autres proposent que ces crocodiles soient transférés au parc national de l’Akagera, pour laisser tranquille la population.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.