kwamama 6

Rwanda/élections : Un candidat exceptionnel s’improvise, d’un parti inconnu

0

La réception des candidatures s’ouvre aujourd’hui à la Commission électorale NEC. Fred Barafinda, président du RUDA (parti non encore enregistré par RGB), s’improvise ; son parti a une politique brulante, avec deux cents objectifs sur le plan !

En costume gris, chemise rouge, et cravate noir blanc, chaussures dockers en noir chocolat. Une mallette diplomatique en main droite , deux téléphones portables dont Nokia 1280 dans la gauche . La cour du NEC devient scène de comédie : média, staff du NEC, les éclats de rire.

Un Kinyarwanda au ton ougandais,  langage philosophique, poétique et humoristique, mais toujours qui vise l’objectif et « sans blague ».Le rwandais né en Ouganda en 1971, Fred se déclare politicien depuis sa naissance.

A propos des études, il reconnait savoir lire et écrire, mais aussi de par son âge, se déclare Phd en politique.

Dans son humour, « mon âge constitue un doctorat, même ceux qui ont un Phd de Havard ne peuvent pas faire tomber la pluie en été », raconte ce candidat exceptionnel, devant l’audience en rir

Et de sa politique, “elle brule, depuis ma naissance j’étais politicien, donc ce n’est pas un accident, ma politique n’est pas celle qu’on achète dans des boutiques”, dit-il, l’audience éclate de rire.

De son parti RUDA, « Rwanda Revolutionary United Democratic Advancers for two hundred good concerns, le parti a deux cents objectifs, un parti avec l’eau et l’électricité, avec siège social a Kanombe (de Kigali Est), et 9,7 millions d’adhérents, bientôt 9,8 ».

RUDA, parti Révolutionnaire des Mouvances Démocratiques Unies, n’est pas reconnu au Rwanda, mais son président Fred Barafinda dit que le dossier est en cours, au niveau du RGB (Office Rwandais de Gouvernance).

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Objectifs : Lever les impôts foncier et locatif, bannir le célibat duré

Parmi les 200  objectifs du parti RUDA, figure le lever des impôts fonciers et locatifs, et la lutte contre les célibats endurcis.

Il dit, « l’on doit abolir l’impôt foncier, la terre un héritage ancestral, c’est un Canaan du rwandais. L’impôt locatif aussi est à lever, chaque rwandais a droit à un abri décent. Qu’il soit riche ou pauvre, aucun rwandais ne doit pas passer la nuit au caniveau, ou vivre dans la brousse ».

Et du célibat endurci, -l’audience craque-. « Nous allons créer des réseaux au niveau de chaque village, les jeunes en âges de mariage se rencontrent. On ne veut plus qu’ils coiffent Sainte Catherine », dit ce candidat, devant une foule, personne n’ose cacher les dents.

Fred Sekikubo Barafinda, est au NEC pour un rendez-vous avec Prof Kalisa Mbanda, auquel il s’est adressé vendredi passé, se plaignant contre les autorités de base qui ne lui facilitent pas la tâche, à l’obtention des pièces. Aujourd’hui, son dossier est incomplet, avec sept sur treize pièces recommandées.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Jean Baptiste Karegeya

 

 

 

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.