kwamama 6

Rwinkwavu: Les nettoyeurs de l’hôpital réclament les arriérés

0

Les anciens nettoyeurs engagés par société “Top cleaners company” chargée de la propriété à l’hôpital de Rwinkwavu, district de Kayonza à l’Est supplient le gouvernement de leur faire le plaidoyer enfin de recevoir leurs arriérées des salaires non reçues.

En 2016, ‘’Top cleaners company’’, gagne le marché et signe un contrat avec l’hôpital qui devrait s’expirer en décembre la même année. Au terme du contrat l’hôpital lui accorde un supplément de deux mois.

52 travailleurs de cette compagnie disent qu’ils arrêtent de travailler fin février, mais ils ne reçoivent pas leurs salaires de deux mois comme convenu. Un nouvel entrepreneur prend le relai des travaux avec un nouveau contrat.

Emmanuel Nsengiyumva, l’un des travailleurs témoigne :’’Nous avons terminé  en février, mais malheureusement jusqu’ à présent nous n’avons pas encore reçu nos arriérées de deux mois. L’entrepreneur nous dit de demander notre argent à l’administration de l’hôpital, ce dernier ne veut pas nous payer. Nous avons exposé notre problème à l’administration du district, mais en vain, au moment où nous sommes confrontés aux divers problèmes familiaux liés à la pauvreté alors que nous avons travaillés pour l’argent.’’

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

Un autre,  ‘’Nous avons travaillé pendant deux mois, nous nous posons la question de savoir pourquoi nous ne sommes pas payés, au moment où nous avons des problèmes de loyer, de scolarisation de nos enfants et autres… Nous sommes dans une situation déplorable.’’, témoigne Jean Pierre Nkubito.

Philémon Murego, le patron de ‘’Top cleaners Company’’, accepte que les travailleurs n’ont pas été payés, dit que la cause est issue d’une mésentente entre les agents de l’administration de l’hôpital de Rwinkwavu.

‘’C’est vrai il y a deux mois qu’ils n’ont pas reçu leurs sommes. Au terme de mon contrat l’hôpital me devrait une dette de deux millions sept cents mille francs rwandais. Je devrai payer les travailleurs deux millions et cents mille francs, j’ai demandé à l’hôpital de rémunérer les travailleurs et de me donner la différence. D’ailleurs j’ai dressé une liste et la remettre à l’administration, je ne sais pas pourquoi elle n’exécute pas.’’, déclare Murego.

‘’Dans l’administration de l’hôpital, il y a une mésentente entre le directeur, le comptable et l’administrateur. Il m’a été toujours difficile de travailler avec eux. Raison pour laquelle j’ai résilié le contrat avec l’hôpital.’’, ajoute-il.

De l’autre côté,  l’administration du district de Kayonza, promet de suivre de près le problème pour que la population reçoive leur somme, comme l’affirme Alphonse Ngarambe, chargé de la santé dans ledit district.

‘’Nous sommes au courant du problème, ils seront payés dans un bref délai parce qu’il y a une somme d’argent que l’hôpital n’a pas payée à l’entrepreneur.’’, promet Ngarambe.

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

Abdou Nyampeta

 

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.