kwamama 6

Signification des 5 pierres du Roi “DAVID”

1 Samuel 17/38 « Saül fit mettre ses vêtements à David, il plaça sur sa tête un casque d’airain et le revêtit d’une cuirasse. David ceignit l’épée de Saül par-dessus ses habits, et voulut marcher, car il n’avait pas encore essayé. Mais il dit à Saül : je ne puis marcher avec cette armure, je n’y suis pas habitué. Et il s’en débarrassa.

Il prit en main son bâton, choisit dans le torrent cinq pierres polies, et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche.

Puis, sa fronde à la main, il s’avança contre le philistin. » David ne se sentait pas à l’aise pour combattre avec l’armure de Saül. Cette armure c’est tout ce qui est humain en nous, tout ce que l’homme trouve comme solution pour sortir de ces problèmes, c’est rentrer dans le moule de ce qu’on fait les autres, mais cela reste vain, David ne pouvait pas avancer bien loin et il avait besoin de courir. DIEU ne nous demande de trébucher sur le chemin de la foi où de copier ce que fait le monde, l’armure était un carcan, lourd, tout comme l’est la religion des hommes qui nous imposent ses dogmes.

David-et-Goliath-une-vision-de-la-Fin-des-Temps
David et Goliath une vision de la Fin des Temps

Pour renverser le philistin, David va prendre sa fronde et choisir 5 pierres polies, c’est-à-dire des pierres déjà marquées par le frottement entre elles. Une chose importante, il s’est débarrassé de la cuirasse de Saül, nous devons nous débarrasser de tout ce qui est charnel, et nous confier par la foi en DIEU. Les pierres qu’il a saisies se sont les paroles, les promesses, les moments que DIEU veut pour nous pour nous bénir et nous permettre de faire tomber les Goliath de la crainte, du doute, du passé, de l’angoisse.

David a pu courir et l’épître aux Hébreux nous dit « Nous donc aussi, puisque ne nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement (la cuirasse) et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est offerte, ayant les regards sur JESUS, qui suscite la foi et la mène à la perfection » Hébreux 12/1. Première pierre : la pierre de la conviction Marc 5/25-29 : « Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie » v 28 : Cette femme fatiguée, n’ayant plus de santé, plus d’argent, plus d’espoir va affronter la foule, elle est venue par derrière, la traversée et réussir à toucher le bord du vêtement de JESUS. On peut imaginer que peut être elle était presque arrivée et quelqu’un passait devant elle ou JESUS changeait de direction, mais elle n’avait qu’une seule pensée, toucher le bord du vêtement de JESUS, car elle était sûre de la guérison de son corps.

Comme David qui a choisi ses pierres, elle a choisi le bord du vêtement non d’un pharisien ou d’un rabbin ou des disciples, mais LE FILS DE DIEU LUI-MÊME, celui qui a été polie par la croix, s’étant dépouillé de tout, pour nous permettre d’avoir accès au trône de la grâce.

Deuxième pierre : la pierre de la persévérance Marc 10/46-53 : « Plusieurs le reprenaient pour le faire taire, mais ils criaient beaucoup plus fort : Fils de David, aie pitié de moi » v 48. Si Bartimée est aveugle, il n’est pas sourd et il entend que c’est JESUS de Nazareth qui passe dans sa ville. Cette affirmation montre qu’il croyait dans le Messie que le peuple d’Israël attendait. Qu’elle énergie, il jette la cuirasse des cris des autres, et crie encore plus fort ce qui fera arrêter JESUS, qui émut de compassion, va l’appeler et regarder le comportement de cet homme « Et jetant son vêtement, il se leva d’un bond et vint vers JESUS. » v 50. Il n’hésite pas à jeter la cuirasse de son ancienne vie de mendiant pour saisir la vie nouvelle que lui offre JESUS : « JESUS, lui dit : va ta foi t’a sauvée. Et aussitôt il recouvra la vue, et il le suivait dans le chemin ». V 53. Bartimée a suivi JESUS, il a laissé son ancienne vie, veux-tu suivre toi aussi le Fils de DIEU, qu’il t’ouvre les yeux sur ton péché, sur ton âme qui est perdue, sur ton besoin quelqu’il soit auquel il peut répondre.

Troisième pierre : la pierre de la foi Jean 4/46-53 : « L’officier du roi lui dit : SEIGNEUR, descend avant que mon enfant meure. Va, lui dit JESUS, ton fils vit. Et cet homme crut à la parole que JESUS lui avait dite et il s’en alla. » V 49-50. Cet homme n’avait qu’une parole, mais il est repartit avec, peut-être le doute l’a-t-il effleuré jusqu’au moment où on lui a dit la nouvelle «ton fils vit », Là aussi c’est une pierre polie, une pierre éprouvée, la parole du Fils de DIEU, veux-tu l’entendre ce soir et comme David mettre cette pierre en mouvement pour voir la puissance de DIEU à l’œuvre.

Quatrième pierre : la pierre de l’obéissance Jean 9 : « Il cracha à terre, et fit de la boue sur les yeux de l’aveugle, et lui dit « va, et lave-toi au réservoir de Siloé –non qui signifie envoyé. Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair. » V 6-7. C’est une histoire un peu particulière, JESUS apporte à cet homme un traitement spécial qui n’a rien à voir avec la thalasso. Peu importe, la parole était clair « va te laver » et si c’est homme n’avait pas obéi, jamais il n’aurait été guéri.

Sommes-nous prêts à nous rappeler que nous ne sommes que de la poussière et que nous devons obéir à DIEU et à celui qu’il nous a envoyé (c’est ce que veut dire Siloé) JESUS. La parole est claire « Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de JESUS-CHRIST, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. » Actes 2/38.

Cinquième pierre : la pierre de l’espérance : Romains 4/18-22 : « Espérant contre toute espérance, il crut et devint ainsi le père d’un grand nombre de nations, selon ce qu’il lui avait été dit : telle sera ta postérité. » V 18. Lire Hébreux 11/11-12. Croire l’impossible quand DIEU le promet est-ce bien raisonnable. Ils n’ont pas considéré leurs corps déjà usé mais ont fait confiance à DIEU. Jetons les cuirasses que nos yeux nous montrent et prenons cette pierre de l’espérance qui nous fera voir la main de DIEU là où la main des hommes est impossible. « Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au-delà du voile, là où JESUS est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours.. » Hébreux 6/19-20.

QUE DIEU VOUS BÉNISSE

D’après APÔTRE CONSTANTIN NIYOMWUNGERE REPRÉSENTANT LÉGAL D’ÉGLISE /GOSHEN HOLY CHURCH

Cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter

@bwiza.com

kwamama4

Les commentaires sont fermés.