kwamama 6

Stromae revient au Rwanda pour un concert sans précédent à Kigali

Le chanteur belge d’origine rwandaise Stromae achève sa tournée africaine ce samedi 17 octobre 2015 à Kigali. Ce concert est très attendu au Rwanda et promet d’être chargé d’émotion. Le père du chanteur a en effet été tué pendant le génocide de 1994. Qu’en pensent les Rwandais ? Quel accueil réservent-ils à Stromae ? Elément de réponse : le concert pourrait accueillir jusqu’à 20 000 personnes, du jamais-vu dans la capitale.

A Kigali, l’accueil sera en principe chaleureux et enthousiaste. Les Rwandais sont impatients, d’autant que Stromae avait dû annuler son concert au Rwanda en juin dernier pour des raisons de santé. Le message des Rwandais : Stromae peut se sentir chez lui dans la capitale, où de grandes affiches annonçant son concert ont été placardées. Et dans la presse rwandaise, les articles revenant sur les origines du chanteur belge fleurissent depuis une semaine.

Pierrot, 25 ans, un grand fan de Stromae. RFI l’a interrogé à Kigali. « Actuellement, dit-il, on en a fait un peu l’enfant du pays. Tout le monde le connaît, surtout avec l’album Racine carrée. ” Formidable “, ” Papaoutai “, toutes ces chansons-là ! Donc oui, c’est une grosse célébrité. » Pierrot dit vrai : il suffit d’aller dans une boîte de nuit le week-end à Kigali pour entendre les plus grands titres du chanteur Stromae.

Les Rwandais sont très fiers de son succès. A l’instar d’Ange, qui confie : « Ça faisait longtemps que le Rwanda n’avait pas eu un artiste international pour le représenter. Donc je trouve ça bien qu’il décide de s’arrêter dans son pays. Je pense que comme tout Rwandais, on est fiers d’avoir quelqu’un d’aussi créatif, parce que je trouve que c’est un génie dans ce qu’il fait. »

stromae kigali concert rwanda_0

En marge du concert, Stromae sur les traces de son père

Cette étape est également chargée d’émotion. En marge du concert, Paul Van Haver devrait un temps dévêtir le costume de Stromae pour se rendre sur les traces de son père décédé. Il fait en effet partie d’une génération bien particulière, celles des enfants de victimes du génocide de 1994. Il devrait ainsi aller au mémorial du génocide et rencontrer des membres de sa famille paternelle vivant au Rwanda. Deux étapes que le chanteur devrait effectuer en privé, bien loin du regard des médias.

Stromae va se produire sur le stade de l’Université libre de Kigali, qui peut accueillir jusqu’à 20 000 personnes. Selon les organisateurs, les places se vendent très vite. Un concert de cette ampleur, c’est du jamais-vu à Kigali. Et les équipes techniques sont à l’ouvrage depuis le début de la semaine pour que tout soit prêt ce samedi soir.

Judo Kanobana est l’organisateur de l’événement. Il relate : « C’est un spectacle qui est complet, qui est lourd ! Il y a beaucoup d’émotion, beaucoup d’équipement, beaucoup de mouvements. Il faut vraiment que tout soit nickel, centimètre carré par centimètre carré. On fait tout pour que ça se passe mieux que partout. » Dernière inconnue : la météo. Alors que la saison des pluies vient de commencer, tout Kigali croise les doigts pour que le beau temps soit aussi de la partie.

cliques ici pour recevoir le nouvau journal sur facebook sur twitter
JA

kwamama4

Les commentaires sont fermés.