kwamama 6

Une aide alimentaire à plus de 3 000 familles de la province de l’Est

0

Le gouvernement Rwandais prend des dispositions pour fournir une aide alimentaire à plus de 3 000 familles de la province de l’Est qui ont besoin d’une aide d’urgence pour lutter contre les effets les plus graves d’une sécheresse prolongée.

Selon le ministère de l’Agriculture et des Ressources animales (Minagri), bien que d’autres parties du pays enregistrent de bonnes récoltes cette saison, qui se termine actuellement, de nombreux ménages de la province de l’Est sont restés bloqués avec peu ou pas de récoltes.

Une évaluation continue de Minagri a jusqu’à présent identifié plus de 3 000 familles dans cinq secteurs du district de Kayonza et plus de 2 500 familles dans sept cellules du district de Kirehe qui ont besoin d’un soutien alimentaire en raison d’une mauvaise récolte.

[xyz-ihs snippet=”google-pub”]

L’évaluation a également identifié cinq secteurs dans le district de Nyagatare, où les agriculteurs ne récolteront pas du tout, et ont donc besoin d’un soutien alimentaire immédiat. La province de l’Est est plus exposée à la sécheresse que les autres parties du pays.

Ravitaillement

Les représentants du gouvernement ont déclaré que les zones touchées étaient principalement celles qui étaient exclues d’un programme d’irrigation de plusieurs millions financé par la Banque mondiale, qui a vu différentes parties de la province de l’Est auparavant sujettes à la sécheresse se transformer en paniers alimentaires.

“Nous finalisons la cartographie des zones qui auront besoin de vivres pour éviter une éventuelle pénurie alimentaire”, a déclaré Jean-Claude Murenzi, maire du district de Kayonza.

Au cours des cinq dernières années, certaines parties de la province de l’Est ont été confrontées à une pénurie de précipitations, mettant des milliers de ménages à risque de faim.

Le ministre de l’Agriculture et des Ressources animales, Geraldine Mukeshimana, a déclaré que le ministère travaillait en étroite collaboration avec les autorités gouvernementales locales pour assurer que les approvisionnements alimentaires arrivent aux familles nécessiteuses à temps.

«Même si nous attendons toujours la fin de la saison des récoltes, nous avons déjà 14 000 tonnes de provisions en stock, sur lesquelles nous pouvons compter pour soutenir les familles dans le district de Nyagatare. Nous avons également d’autres installations de stockage à travers le pays “, a déclaré Mme Mukeshimana.

Les zones cartographiées qui nécessitent une intervention alimentaire sont les secteurs de Ndego, Murama, Kabarondo, Mwiri, Kabare et Rwinkwavu de Kayonza et Nyarubuye, Kigano, Nasho, Mpanga, Nyamugari et des cellules dans les districts de Kirehe.

Le ministère a indiqué que la production agricole a considérablement augmenté dans d’autres parties du pays, ce qui signifie que les approvisionnements alimentaires seront mobilisés à l’interne.

L’augmentation de la production est attribuée aux terres plus cultivées à travers le pays et à la mise à l’échelle des intrants agricoles.

Les chiffres de Minagri montrent que cette saison, 585 400 tonnes de haricots sont attendues de 354 900 ha; 66.014MT de riz de 13.728ha; tandis que la production de manioc atteindra 703 909 tonnes cultivées sur 44 128 ha.

Malgré l’invasion de la chenille légionnaire l’année dernière, la production de maïs devrait également bien se porter avec une production fixée à 775 000 tonnes contre 258 139 hectares.

 

Abonnez-vous à BWIZA TV pour recevoir des nouvelles et des mises à jour de chansons

kwamama4

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.